Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Convention alpine : des mesures concrètes en faveur du climat

Les ministres de l'environnement des États alpins se sont réunis le 9 novembre à l'occasion de la "Conférence alpine", organisée tous les deux ans.
La CIPRA salue la décision d'élaborer un plan d'action commun des États alpins en faveur de la protection du climat. Les ministres ont adopté une déclaration concernant la protection du climat. Il s'agit d'une part de mesures de lutte contre le changement climatique, d'autre part de stratégies d'adaptation pour les Alpes. La CIPRA a fait observer qu'il y a suffisamment de déclarations et de recommandations et que les États alpins doivent maintenant agir. A son incitation, les ministres de l'environnement ont décidé d'élaborer un plan d'action concret pour la protection du climat, définissant un calendrier précis pour la mise en œuvre des mesures et des initiatives prévues.
A la place d'un protocole coercitif de droit international sur le thème "Population et culture", une déclaration non-contraignante a été adoptée. Au moins la mise en œuvre de cette déclaration sera-t-elle examinée tous les quatre ans par le comité de vérification.
La CIPRA déplore le manque d'engagement de certains États dans le domaine de la Convention alpine. L'Italie et la Suisse ont certes ratifié la convention-cadre mais n'ont encore ratifié aucun des protocoles d'application. Si deux pays alpins importants persistent à rester à l'écart, à moyen terme, des problèmes seront rencontrés dans le processus engagé en faveur des Alpes et dans la recherche de solutions communes aux questions les plus urgentes dans les Alpes.
Les ministres de l'environnement réunis à Alpbach ont élu l'Italien Marco Onida Secrétaire général de la Convention alpine pour les quatre prochaines années. Ce juriste et économiste de 40 ans a travaillé jusqu'ici auprès de la Direction générale de l'environnement de l'Union européenne. La Suissesse Regula Imhof, âgée de 37 ans et ingénieure forestière de formation, a été nommée Vice-secrétaire générale. Ancienne directrice de la Liechtensteinische Gesellschaft für Umweltschutz, elle a ensuite dirigé un projet en Asie centrale dans le domaine du développement durable des régions de montagne.
Source : CIPRA International
Mots-clés associés :