Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Espaces protégés

Espaces protégés en mutation

La nature et les ressources naturelles sont le fondement de la vie dans les Alpes, et font partie intégrante de leur identité. L’Arc alpin abrite plus de 1000 espaces protégés, des paysages  aux limites bien définies soumis à des restrictions d’usages, et dont le rôle est de préserver l’immense diversité biologique et paysagère des Alpes. Les espaces protégés couvrent environ 28 % du territoire alpin. De plus en plus de voix demandent aujourd’hui que ces espaces contribuent aussi à la valeur ajoutée locale. Cette évolution présente à la fois des opportunités et des risques. L’utilisation économique des espaces protégés peut d’une part contribuer à améliorer leur acceptation. D’autre part, lorsqu’on met en balance les intérêts économiques et ceux de la protection de la nature, ce sont souvent les écosystèmes intacts qui sont les grands perdants. Ce qu’on oublie fréquemment : les services écosystémiques  fournis par des espaces naturels intacts sont aussi le fondement de la vie des hommes. 

Les catégories d’espaces protégés

Les parcs nationaux sont la plus ancienne forme de protection de la nature dans les Alpes. Le premier parc national a été créé en Suisse en 1914. Les parcs nationaux disposent d’un fort degré de protection et sont destinés à la conservation d’espaces de grande valeur écologique. La nature est entièrement laissée à elle-même sur une grande partie du territoire. Les parcs nationaux sont souvent prisés des touristes en raison de la beauté de leurs paysages. Les réserves naturelles  sont soumises à une protection forte comparable à celle des parcs nationaux. Elles sont destinées à protéger des habitats rares, des espèces animales et végétales remarquables ou des milieux humides menacés. Les parcs régionaux, naturels ou parcs naturels régionaux  sont de grandes surfaces connaissant souvent des activités humaines traditionnelles d’agriculture de montagne et de sylviculture et une activité touristique importante. Parallèlement à leur mission de protection de l’environnement, ces parcs ont également souvent une mission de développement régional. Les réserves de biosphère  selon la définition de l'Unesco sont destinées à protéger la nature avec la participation de la population. Elles privilégient des solutions permettant de concilier la conservation de la biodiversité et son utilisation durable avec le moins d’impact possible sur le paysage. Les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO sont des lieux qui présentent une valeur exceptionnelle pour l'humanité et qui doivent donc être protégés.

Carte interactive des Alpes

Quels changements affectent les différents espaces protégés des Alpes ? Quels espaces protégés sont menacés ou déjà impactés ? Quelles sont les réussites au niveau régional et international ? La carte interactive des Alpes « Re-Imagine Alps » répond à ces questions et à bien d’autres.

 

Sources et informations complémentaires :

Carte interactive