Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

La valeur de la nature

Quelle est la valeur d’une forêt ? 

L’exemple de la forêt illustre bien les services rendus par la nature. La valeur des ressources en bois et en sol est un premier critère. Mais ce que la forêt nous apporte va beaucoup plus loin : sa capacité à filtrer l’air et l’eau et à produire de l’oxygène, par exemple. En tant qu’habitat pour la faune et la flore, la forêt contribue à préserver la biodiversité, qui est le fondement de notre vie. Elle nous fournit également de la nourriture : directement lorsque nous mangeons du gibier, et indirectement quand les abeilles qui vivent en lisière de forêt fécondent nos arbres fruitiers. La forêt joue un rôle important en tant que fournisseur de plantes et d’herbes médicinales. Et ce n’est pas tout : elle nous protège des inondations ou des avalanches. Elle contribue à notre santé et nous rend heureux quand nous faisons un footing le soir ou une promenade en forêt le week-end, ou quand nous admirons la beauté du paysage  et que nous nous ressourçons. La réponse à la question de la valeur d’une forêt est donc plus complexe qu’on pourrait le penser au départ.

Des écosystèmes intacts profitent à l’être humain

Voir dans la nature les services qu’elle rend à l’Homme permet d’attribuer une valeur à celle-ci et à ce qu’elle fait pour nous, ce qu’on appelle les services écosystémiques. Cette vision renforce la conscience de la valeur du capital naturel et facilite la prise en compte de la nature dans les décisions d’ordre politique, économique ou privé, dans le sens du développement soutenable. Cela nous donne une idée plus concrète de la valeur de la nature, et nous sommes mieux disposés à la protéger.

La nature n’est pas notre propriété exclusive

Cette évaluation comporte toutefois aussi des risques. Les écosystèmes ne sont pas des systèmes fermés : ils sont reliés entre eux. On n’a donc jamais un panorama complet des services écosystémiques, et leur valeur ne peut pas être chiffrée dans l’absolu. Lorsqu’on met en balance les services rendus par la nature et un usage économique potentiel, par exemple un projet immobilier, il est impossible de tout prendre en compte et de tout compenser avec de l’argent. Même si certains espaces naturels nous semblent peut-être ne pas avoir une grande valeur, cela ne doit pas nous conduire à les dévaloriser.

 

Sources et informations complémentaires :

Carte interactive