alpMonitor

Tourisme hivernal

Une commune en chemin vers une plus grande qualité de vie

s

Alpwil

Quelle destinée pour le tourisme hivernal ?

Montagnes enneigées, paysages intactes, nuits silencieuses au clair de lune : les promoteurs touristiques véhiculent une image des Alpes en hiver qui est de plus en plus éloignée de la réalité. Neige artificielle, dameuses qui pétaradent, canons à neige, retenues collinaires sont les conséquences de l’industrie touristique. Et le nombre de personnes qui viennent skier dans les Alpes diminue. Le tourisme d’hiver dans les Alpes est en crise. Que peut-on faire ?

Sentiers très empruntéss

Transition douces

Demi-tours
A quoi sert le tourisme hivernal ?
Alpwil

Investissements

« Nous devons rendre le ski plus attractif pour rester concurrentiels. Investissons!  », disent certains. Ils demandent des remontées mécaniques plus grandes et plus rapides, plus d’équipement pour l’enneigement artificiel et des liaisons entre domaines skiables. L’entreprise exploitant le domaine skiable, la commune et l’investisseur se mettent rapidement d’accord. D’autres mettent en garde vis-à-vis de dégâts environnementaux, du poids de la dette, de la prise de risque unilatérale. Mais les voix critiques sont ignorées.

s
Quelle destinée pour le tourisme hivernal ?
Alpwil

A n’importe quel prix

Alors, de nouvelles retenues collinaires sont aménagées, les pelleteuses s’activent pour relier les pistes et une remontée est installée dans un vallon jusqu’alors sauvage.

s
Alpwil

Impasse

Malgré d’importants investissements, les nouveaux hôtes arrivent au compte goutte. Et au bout de quelques années, ils sont repartis : la région voisine les a débauchés avec une politique de prix agressive. Les températures étaient souvent trop élevées pour la production de neige ; il n’y a plus d’alternative. Les caisses de la commune sont vides.

s
Enneigement artificiel
Alpwil

Occasion manquée

Les conséquences sont lourdes pour les habitantes et les habitants : ils gardent sur les bras des friches immobilières dans des domaines de ski verts et avec des hôtels vides, la commune est surendettée, les jeunes ne trouvent pas d’emploi. Marc et Thomas, deux frères, émigrent vers la ville, comme beaucoup d’autres de leur génération.

Retour à la case départ
Alpwil

Nouvelles idées

A la fin d’une intense journée de travail, les frères et sœurs Marie, Luc et Simon sont ensemble au comptoir du café le Savoie. « Ca ne peut plus continuer comme ça » dit Marie, la tenancière du café-auberge. Luca, le menuisier du village, confirme « il n’y a quasiment plus de contrats ». Et Simon, qui bosse aux remontées mécaniques, tape du poing sur le comptoir « eh bien, faisons quelque chose pour que ça bouge ! ». Ils débattent tard dans la nuit.

s
Alpwil

Nouvelles offres, nouveaux visiteurs

Quelques mois plus tard le menu du Savoie affiche une soupe aux herbes des Alpes. Luc installe un espace bien-être pour les clients de sa sœur. Et Simon ne travaille plus qu’à mi-temps aux remontées : été comme hiver il accompagne les hôtes de l’auberge dans les cavernes à ours. Il y surprend et émerveille les jeunes et les moins jeunes avec d’anciens contes et légendes du coin.

s
Où vont les touristes ?

Une offre de tourisme durable

Alpwil

Inspirés par le dynamisme de la fratrie, d’autres habitants du village suivent leur exemple. L’offre touristique de la destination se diversifie et s’enrichit. A l’instar de la famille Meynier, de nombreux touristes arrivent par le train, leurs bagages sont livrés dans leur chambre d’hôtel avant leur arrivée. Comme il a neigé pendant la nuit, les enfants peuvent faire leurs premières tentatives à ski avec l’école de ski pendant la matinée. L’après-midi, toute la famille part visiter les cavernes à ours.

s
Comment faire l’évaluation du tourisme ?
Alpwil

Transition douce

Le paysage a aussi changé : il n’y a ni retenues collinaires, ni pistes aplanies ni nouvelles liaisons entre domaines skiables. Quand il neige, les remontées mécaniques fonctionnent. Quand il n’y en a pas, les gens viennent malgré tout volontiers passer leurs vacances ici. Ensemble, prestataires touristiques de la région ont développé une offre riche et diversifiée pour permettre de découvrir la culture et la nature. Et les esprits s’enthousiasment.

Retour à la case départ
Alpwil

Une table ronde

Les citoyennes et les citoyens, les élus, les entrepreneurs et les voisins se rassemblent autour de la table et réfléchissent ensemble à leur avenir. Quels sont leurs atouts, qui, à moyen terme, les rendrait moins dépendant du tourisme hivernal ?

s
Quels sont les impacts du tourisme sur la société ?
Alpwil

Une expérimentation

Ils décident de lancer une expérimentation : à l’école, les enfants et les jeunes sont invités à dessiner sur une feuille blanche leurs vœux pour l’avenir. Le résultat est varié : Marc dessine une école, pour ne pas devoir partir à la ville faire ses études, comme sa cousine préférée. Aurélien aimerait beaucoup d’arbres, pour pouvoir devenir, un jour, forestier. Et Sophie dessine un fournil, pour pouvoir y cuire tous les jours des gâteaux, en suivant les recettes de sa grand-mère.

s
Alpwil

Potentiels et chances

Les adultes se laissent contaminer par les rêves des enfants. Une discussion sur les potentiels et chances de la région émerge. Le menuisier Luca imagine un centre de compétence sur le bois : la région est très boisée, il y a de la place et un riche savoir-faire sur le travail du bois.

s
Alpwil

Nouvelles voies pour l’avenir

Quand le rêve devient réalité, un nouveau paysage émerge. Personne ne regrette la décision d’avoir abandonné le tourisme hivernal, car il y a de nouvelles sources de revenus. Le centre de compétence sur le bois a été mis en place et sa renommée s’est vite développé à travers le pays.

Et la suite ?
A la recherche de nouvelles voies ?

Et la suite ?

Quelles sont les questions que doivent se poser les destinations de sports d’hiver ? Pour vous informer davantage, consultez notre dossier « Le tourisme hivernal dans les Alpes ». Vous y trouverez de nombreuses informations, exemples et idées pour emprunter de nouveaux chemins.

CIPRA 2017


Commission Internationale pour le Protection des Alpes
CIPRA International

www.cipra.org

Illustration: Johannes Gautier

Retour

Dein Browser hat anscheinend Probleme mit der Präsentation.

Versuche mal die neusten Versionen vonChrome, Safari oder Firefox.