Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Quand les Alpes deviennent une salle de classe

26/08/2021
Changement climatique, biodiversité et développement durable : lorsqu’il s’agit de sensibiliser les jeunes à ces thématiques, l’éducation à la montagne en milieu montagnard est une ressource précieuse.
Image caption:
La montagne comme salle de classe : l'école en montagne sensibilise les jeunes aux valeurs naturelles et culturelles des Alpes. © Nejc Kavka

Des rochers, du ciel bleu et au milieu, un groupe de jeunes qui escaladent le Triglav, le plus haut sommet de Slovénie, et s’assurent mutuellement. Un professeur les encadre dans ce cours pas comme les autres. Ce type d’enseignement pourrait constituer le quotidien d’une « école alpine ». Actuellement, la plupart des jeunes des Alpes adoptent des modes de vie urbains, y compris en milieu rural. La dépendance directe vis-à-vis de la nature diminue, du moins en apparence. Le revers de la médaille de ces modes de vie est que les jeunes pratiquent de moins en moins d’activités physiques. Il n’est donc pas étonnant qu’ils et elles perçoivent souvent la montagne comme un milieu inaccessible, étranger et fatigant. Passer moins de temps en montagne, cela signifie aussi ne pas pouvoir profiter de l’éducation à l’alpinisme et des valeurs qui lui sont liées. La relation personnelle des jeunes aux territoires de montagne est affaiblie. Dans le cadre du projet international YOUrALPS, nous avons donc voulu développer un « modèle d’école alpine » qui intègre les valeurs de la montagne. Le projet a été réalisé entre 2016 et 2019 dans le cadre du programme Interreg Espace Alpin.

Le « modèle d’école alpine » a été conçu pour éduquer les jeunes avec des méthodes et des approches d’apprentissage holistiques, pour les sensibiliser à l’importance du développement durable des territoires de montagne et pour développer leurs compétences et leurs capacités. 

L’école en montagne

L’éducation à la montagne en milieu montagnard souligne les relations positives entre les territoires de montagne et la société. Elle sensibilise les jeunes aux paysages et au patrimoine matériel et immatériel des Alpes. Les jeunes sont confrontés aux défis actuels de la montagne, et développent leurs capacités, leurs compétences et leur résilience sur la base du riche patrimoine culturel et naturel des Alpes. Ce type d’éducation est basé sur des principes tels que la coopération, la capacité d’action, l’autodétermination, l’apprentissage tout au long de la vie, l’identification à l’environnement alpin en tant que ressource vivante et l’intégration de toutes les formes possibles d’éducation.

Il est important de ne pas seulement transmettre des connaissances aux jeunes, mais de les sensibiliser aussi aux valeurs de l’alpinisme et de favoriser une attitude positive vis-à-vis de la montagne et de la nature en général. Marcher sur un tapis de mousse, écouter le bruit du vent, manger des baies sauvages : évoluer dans la nature est une expérience sensorielle. Les jeunes écoutent, respirent et goûtent la montagne. Les méthodes utilisées sont basées sur l’autonomie et l’observation. Les paysages de montagne se transforment ainsi en salle de classe multidisciplinaire.