Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Oh…

25/11/2020
Image caption:
Bataille pour le sommet : la France et l’Italie se disputent la pointe Helbronner. (c) Gabriele Spalla, flickr

L'Italie et la France se livrent une querelle de voisinage sur le Mont Blanc. La question du tracé de la frontière n'a jamais été définitivement résolue depuis Napoléon Ier. Dans une récente question parlementaire, un responsable politique italien d’extrême-droite accuse même la France d’« invasion ». Le gouvernement italien a adressé une lettre de réclamation au gouvernement français par l'intermédiaire de son ambassade à Paris. Il accuse la France de tenter d'annexer par arrêté municipal la partie du Mont Blanc qui, selon des accords datant de 1860, est sous souveraineté italienne. Le différend porte sur la pointe Helbronner (3 462 mètres). Il n’y a pas que de la neige et des rochers sur ce sommet : c’est aussi une destination touristique majeure, avec un refuge, le refuge Torino, et la gare d’arrivée du téléphérique panoramique du Mont Blanc. L’argent est donc probablement la vraie raison de ce conflit frontalier. À qui appartient le sommet de l’Europe ? Loin des accents nationalistes, le mouvement environnemental valdôtain « Ambiente Diritti Uguaglianza » a trouvé la bonne réponse à cette question : le Mont Blanc n'appartient ni à l'Italie, ni à la France, mais à l'humanité entière !


Sources et informations complémentaires :

La vecchia questione del confine sul Monte Bianco (it), Monte Bianco, cresce la tensione tra Italia e Francia: Macron vuole la vetta (it), Confini Italia - Francia, ADU: Monte Bianco è dell'umanità (it), La France accusée par des souverainistes italiens d'avoir annexé une partie du Mont-Blanc


Mots-clés associés : Oh, alpMedia 8/2020