Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Mobilisation pour la ligne Grenoble-Gap

« Sauvons nos trains ! » : petits et grands se sont réunis autour d’une raclette dans le hall de la gare de Veynes/FR. © Alain Gardon

Jeu concours et fresque en direct à Grenoble, crêpes à Gap et une minute sans pantalon à Clelles : la mobilisation pour la ligne Grenoble-Gap se poursuit.

À l’initiative du « Collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes », la ligne Grenoble-Gap est de nouveau devenue le 26 janvier le théâtre de plusieurs actions. Une journée de mobilisation pour protester contre la fermeture prévue pour 2023 de la seule liaison ferroviaire entre les Alpes du Nord et les Alpes du Sud. Certaines gares seront sans doute fermées avant cette date. Les raisons invoquées sont les coûts élevés d’entretien de la ligne. La mobilisation des ressources nécessaires n’est une priorité ni pour l’État, ni pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, ni pour la SNCF.

La suppression de la ligne ferroviaire aurait de lourdes conséquences pour les personnes qui vivent et travaillent le long de cette voie. La population locale utilise le train pour aller au travail, à l’école, à l’université ou chez le médecin. Virginie Girard, membre du « Collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes », souligne par ailleurs l’importance de la liaison pour le tourisme. On l’a constaté aussi pendant la journée d’action qui a été soutenue par des organisations et entreprises touristiques de la région : « Nous avons recueilli le soutien des professionnels du tourisme sur ce territoire, en offrant de nombreux lots, manifeste d’un attachement généralisé à cette ligne de train. »

Le cas de la ligne Grenoble-Gap n’est pas le seul en France. Deux autres tronçons sont également menacés de fermeture dans les Alpes du Sud. Les activistes pointent du doigt la politique de l’État et des régions, auxquels ils reprochent d’exclure des réseaux de transport public des territoires enclavés et peu peuplés. La proposition de la politique de la SNCF de remplacer les liaisons ferroviaires par des cars est également très critiquée et qualifiée de rétrograde.

 

Sources et informations complémentaires :

https://reporterre.net/La-mort-lente-des-trains-du-quotidien-dans-les-Alpes-du-Sud, www.leravi.org/spip.php?article2933, https://alpternatives.org/2018/01/24/mobilisations-contre-le-demantelement-du-train-dans-les-alpes-du-sud, www.placegrenet.fr/2018/01/24/journee-de-mobilisation-gares-vendredi-26-janvier-sauver-ligne-grenoble-gap/173200, www.ledauphine.com/actualite/2018/01/23/une-mobilisation-ce-vendredi-pour-la-ligne-grenoble-veynes-gap, www.facebook.com/ligne.grenoble.gaphttp://www.voyageons-autrement.com/la-lente-deliquescence-des-trains-alpins

© Jean Maurice

Mots-clés associés : , , ,