Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Mise en œuvre locale des Objectifs de développement durable

25/08/2021
Promenades ODD, fours solaires en carton, festival responsable « PlankenRockt » : dans le cadre du projet Alps2030 de la CIPRA, une trentaine de jeunes d’Italie, de Slovénie, de France et du Liechtenstein ont discuté à la mi-août la mise en œuvre des Objectifs mondiaux de développement durable (ODD) au niveau local.
Image caption:
Panagiotis Potolidis-Beck de l’Office des Affaires internationales (au centre) a discuté avec les jeunes la situation des ODD au Liechtenstein. © Veronika Hribernik, CIPRA International

Une visite à l’un des quatre jardins écoliers de la GemüseAckerdemie de Planken/LI, où les enfants viennent cultiver ensemble des légumes bio. Un déjeuner à la Suppenküche de Schaan/LI, où des aliments sauvés de la poubelle sont cuisinés à l’attention de personnes à faibles ressources. Sensibiliser aux ODD (Objectifs de développement durable) lors du festival Open Air « Planken rockt », organisé cette année sous la forme d’un événement vert, et par le biais d’autocollants ODD apposés dans les lieux publics. Dans le cadre d’un atelier basé sur des échanges et sur la présentation d’exemples concrets, les jeunes ont découvert des stratégies pour mettre en œuvre les Objectifs mondiaux de développement durable au niveau local : « Les ODD sont un peu arides, et c’est extrêmement positif d’avoir réussi leur donner un aspect beaucoup plus concret en si peu de temps », se réjouit l’animatrice de l’atelier, Michaela Hogenboom Kindle. Les débats ont porté entre autres sur le contenu des ODD et sur les potentiels d’amélioration. « Les Alpes sont un champ d’expérimentation idéal : les effets du changement climatique y sont particulièrement sensibles, et elles sont traditionnellement tournées vers l’innovation et l’adaptation », explique Christina Thanner, chargée de mission de CIPRA International. Il ne s’agit pas de réinventer la roue, mais de favoriser l’échange de bonnes pratiques et d’apprendre les uns des autres.

Des voix fortes                                                                                  

« Les ODD élargissent notre horizon. Tout le monde devrait les connaître et essayer de vivre en cohérence avec eux », s’enthousiasme Janja Florjančič de Slovénie. « C’est formidable de voir qu’il y a tant de jeunes qui veulent s’engager en Europe et de pouvoir échanger avec eux », renchérit Jerca Koren. Pour Gioia Heeb de Nendeln/LI, il n’y a pas de doute : « Nous avons un rôle actif à jouer, nous, les jeunes. Nous pouvons par exemple contribuer à sensibiliser les gens. » Les jeunes débordent aussi d’idées pour mettre en œuvre les Objectifs de développement durable : ils souhaitent par exemple que les gens soient plus attentifs à ce qu’ils consomment, et demandent des seuils minimaux et maximaux pour les revenus, ainsi qu’un plus grand engagement des pays riches. Pour les jeunes participant·e·s, l’un des principaux défis est d’amener les gens à changer leur manière de penser et leurs comportements de consommation. Ils en ont aussi fait l’expérience lors de l’organisation responsable du festival « PlankenRockt » : leur décision de ne proposer que des plats végétariens a été critiquée en amont de la conférence. En revanche, elle a suscité de nombreuses réactions positives parmi le public. D’autres mesures « vertes » ont été mises en place : une stratégie pour la gestion des déchets, par exemple, un système de vaisselle réutilisable pour la restauration ou un service de navettes en partie électriques entre Planken et Schaan/LI. Sur la base des expériences réunies à cette occasion, les participant·e·s du Liechtenstein ont rédigé un « Green Guide » pour l’organisation d’événements responsables. La visite du festival « PlankenRockt », qui a attiré plus de 400 personnes, a été pour les jeunes un temps fort de la rencontre internationale Alps2030.

Encore neuf ans (seulement !?)

Avec les 17 objectifs de développement durable (ODD), la quasi-totalité des États de la planète se sont fixé pour objectif de construire un développement global socialement, écologiquement et économiquement durable à l’horizon 2030. Dans le cadre du projet Alps2030, CIPRA International, l’association Ville des Alpes de l’Année, les organisations de travail jeunesse de Schaan, Planken et Eschen-Nendeln/LI et les quatre « Villes des Alpes de l’Année » Tolmin/S, Idrija/S, Belluno/I et Chamonix/F contribuent à la mise en œuvre des Objectifs de développement durable au niveau local. Le projet est financé par le programme Erasmus+ de l’Union européenne et par la Fondation Life Klimastiftung.