Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

« Les innovations sociales ont besoin d’un environnement adéquat »

Matthias Middendorf © Cristian Castelnuovo

Les Alpes sont un terrain propice aux idées et aux initiatives nouvelles de la société civile. Toutefois, selon Matthias Middendorf, chercheur en sciences politiques, cela ne dispense pas les pouvoirs publics d’assumer leurs responsabilités.

Monsieur Middendorf, qu’entend-on par « innovations sociales » ?

Les innovations sociales sont des démarches nouvelles et créatives pour faire face à des défis de société. Différentes personnes développent ensemble de nouvelles idées pour résoudre des problèmes économiques, sociaux, écologiques, culturels ou politiques. Pour qu’une idée devienne une innovation sociale, elle doit aussi avoir un effet positif pour la société.

Où peut-on voir émerger des innovations sociales ?

Les études révèlent que les innovations sociales émergent en particulier dans des milieux sociaux urbains et ayant un niveau d’études élevé. Toutefois, les organisations doivent prendre conscience que des innovations sociales peuvent aussi voir le jour en milieu rural. En Autriche, par exemple, plusieurs régions et communes rurales ont ouvert ensemble à Vienne un « consulat communal ». C’est un lieu de rencontre destiné à renforcer le lien entre les urbains et leur région ou commune d’origine, à représenter la campagne à la ville et à garder contact avec des jeunes gens qui sont partis à la ville pour étudier, par exemple.

Comment peut-on soutenir les bonnes idées dans les Alpes ?

Il n’est pas toujours nécessaire de réinventer la roue et il faut apprendre les uns des autres. Bien souvent, les bonnes idées sont transposables. L’échange transrégional est également une approche intéressante pour les Alpes. Une étape serait de mettre en réseau les personnes qui s’engagent déjà dans les Alpes.

Les innovations sociales sont-elles un remède universel ?

Les innovations sociales ne peuvent résoudre tous les problèmes. Il est toujours nécessaire d’avoir un environnement favorable et de garder un regard critique. Une société civile forte est importante, mais il faut aussi se demander si, dans certains cas, l’Etat ne fuit pas ses responsabilités.

www.schweisfurth-stiftung.de (de, en)

Mots-clés associés : ,