Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Le Mont-Blanc au patrimoine mondial de l’humanité ?

Mont-Blanc : un long chemin vers le sommet, un long chemin vers le patrimoine mondial. ©pixabay

La procédure d’inscription du massif du Mont-Blanc au patrimoine mondial de l'UNESCO est désormais lancée. Il s’agit d’une démarche longue et coûteuse qui demande une coordination transfrontalière, et qui a besoin avant tout du soutien de la population.

Des représentants de la France, de la Suisse et de l'Italie ont lancé la procédure d’inscription en octobre 2017. Le collectif transfrontalier proMONT-BLANC poursuit déjà cette vision depuis 1991. « La procédure de classification de l'UNESCO se déroule en plusieurs étapes et peut prendre jusqu'à dix ans. Il est donc urgent de mobiliser la population », explique Alain Boulogne, vice-président de CIPRA France. Une enquête réalisée récemment en Savoie et en Haute-Savoie a donné des résultats encourageants : 88 % des personnes interrogées ont déclaré que des mesures devaient être prises pour protéger le Mont-Blanc. Un débat public sur le sujet est prévu pour juin 2018.

Pour les initiateurs, la principale préoccupation est la protection et la conservation d’un milieu alpin de plus en plus affecté par les effets du réchauffement climatique. Le développement régional soutenable conforme aux valeurs du patrimoine mondial est un objectif déclaré de l'UNESCO. L'expérience d'autres sites du patrimoine mondial montre toutefois que le classement à l’UNESCO s'accompagne souvent d'un afflux massif de visiteurs. « Nous ne pouvons qu'espérer que le label du patrimoine mondial contribuera également à rendre le tourisme dans la région plus respectueux de l'environnement », déclare Katharina Conradin, présidente de CIPRA International.

 

Sources et informations complémentaires :

www.pro-mont-blanc.org, www.ifop.com/media/poll/4014-1-study_file.pdf

Mots-clés associés : , ,