Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

La Suisse relance la candidature aux Jeux olympiques

Un lourd héritage : l’entretien de la piste de bob des JO de Turin 2006 a coûté chaque année 2,2 millions d’euros. © Francesco Pastorelli

Un lourd héritage : l’entretien de la piste de bob des JO de Turin 2006 coûte chaque année 2,2 millions d’euros. © Francesco Pastorelli

Deux cantons suisses, les Grisons et le Valais, veulent se porter candidats à l’organisation des Jeux olympiques d’hiver. Et ce alors que la population des Grisons a refusé la candidature du canton en 2013, et que le Valais a déjà échoué à plusieurs reprises.

Entêtement ou nouvelle opportunité ? Qu’est-ce qui a changé aujourd’hui par rapport à 2013, lorsque les électeurs des grisons ont rejeté la candidature du canton aux Jeux d’hiver 2002 à St-Moritz/CH ? L’exercice avait coûté 5,1 millions de francs au contribuable. Le gouvernement des Grisons estime que la situation est différente aujourd’hui, et soutient la préparation d’une candidature pour les Jeux 2026 par des fédérations industrielles.

L’année a changé, les arguments restent les mêmes : les Jeux olympiques doivent relancer le moteur du tourisme qui s’essouffle. Les responsables justifient la négation de la décision populaire par les changements annoncés par le Comité international olympique (CIO), qui a publié l’an dernier une série de recommandations en faveur du développement durable. Le CIO pourrait désormais considérer des candidatures s'étendant sur plusieurs villes pour mieux tirer profit des infrastructures existantes, et favoriser l'utilisation d'équipements temporaires. Les impacts des Jeux devront également être analysés après leur achèvement. On pourra constater en 2024 si ces bonnes résolutions sont appliquées : c’est en effet la date où elles entreront pour la première fois en vigueur.

Le Valais est lui aussi saisi par la frénésie des Jeux – pour la quatrième fois. En 2006, le CIO avait donné la préférence à Turin/I. Les Jeux d’hiver de Turin ont coûté 3,5 milliards d’euros, au lieu des 500 millions prévus au départ. Les installations sportives construites dans les stations de montagne sont à peine utilisées ou tombent en ruine. Leurs frais d’entretien grèvent le budget des communes : la piste de bob engloutit à elle seule 2,2 millions d’euros par an.

Il reviendra dans un premier temps au Comité olympique suisse de décider s’il y aura une candidature suisse et laquelle. Le Conseil fédéral devra ensuite donner son accord, avant que la population des cantons concernés ne soit de nouveau appelée aux urnes. Le CIO choisira en 2019 la ville organisatrice des Jeux olympiques d’hiver 2026.


Sources et informations complémentaires : http://olympia-nein.ch/go/aktuelles/meldungen/mmsp.php (de), http://www.cipra.org/fr/nouveautes/4210?set_language=fr, http://www.srf.ch/news/regional/bern-freiburg-wallis/olympia-2026-im-wallis-kantonsregierung-schaut-genau-hin (de)

Mots-clés associés : , ,