Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

La pollution de l’air s’aggrave dans les Alpes

Triste record : les taux de CO2 dans l’atmosphère n’ont jamais été aussi élevés qu’en avril 2014. © Pfala, flickr

La qualité de l’air est généralement mauvaise dans de nombreuses vallées des Alpes. Pourquoi la santé d’une grande partie de la population de la région Rhône-Alpes est menacée et pourquoi les limitations de vitesse sur autoroute peuvent améliorer la situation ?

Dans son rapport sur la qualité de l’air en 2013 dans la région Rhône-Alpes, l’observatoire Air Rhône-Alpes signale de nombreux dépassements des valeurs réglementaires, en particulier pour les particules fines et le dioxyde d’azote. Un quart des habitants de la région sont exposés à des taux d’ozone nocifs pour la santé. 150 000 Rhônalpins subissent des taux de particules trop élevés, essentiellement dans la vallée de l’Arve, dans l’agglomération de Chambéry et à Albertville. Pour améliorer la qualité de l’air, des plans de protection de l’atmosphère (PPA) sont obligatoires dans les villes de plus de 250 000 habitants et pour les zones dépassant les valeurs limites des directives européennes. Dans les Alpes, l’agglomération de Grenoble et la Vallée de l’Arve disposent d’un PPA qui viennent tout deux d’être révisés au cours de l’année 2014.
La pollution de l’air concerne particulièrement les grands axes routiers à proximité desquels on relève des teneurs élevées en particules fines. La limitation de la vitesse à 100 km/h sur autoroute peut contribuer à améliorer notablement la qualité de l’air : telle est la conclusion d’une étude effectuée sur les autoroutes dans le Tyrol autrichien. La limitation de la vitesse à 100 km/h permet de réduire les nuisances de 15 % par rapport à la limitation à 130 km/h. Mais pour que les valeurs limites imposées par l’UE puissent être respectées, les limitations de vitesse doivent être accompagnées d’autres mesures comme des interdictions temporaires de circuler pour les poids lourds.

Sources et informations complémentaires : http://www.ansa.it/web/notizie/canali/energiaeambiente/rifiuti/2014/04/30/aprile-2014-il-mese-piu-inquinato-della-storia_1cfde261-45c6-4b75-a309-6d95ce38cb82.html (it), http://www.tt.com/home/8314712-91/tempo-100-bringt-mehr-als-sektorales.csp (de), https://tirol.gruene.at/artikel/schwarz_auf_weiss-_tempo_100_bringts (de), http://www.actu-environnement.com/ae/news/qualite-air-rhone-alpes-pollution-pm10-reste-preoccupante-21476.php4#xtor=ES-6, http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2007506/DP-AIR-RHONE-ALPES-OK.pdf, http://www.srf.ch/meteo/meteo-news/neuer-hoechstwert-der-co2-konzentration(de), http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/ppa-de-grenoble-a3181.html