Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Entre saison et pays d’origine

Améliorer la situation des travailleurs saisonniers. © Chüestall Riederalp_flickr

La saison d’hiver s’est achevée dans les Alpes. Les saisonniers, pour la plupart des étrangers, ont travaillé dur pour que les touristes passent des vacances agréables. Des initiatives sont aujourd’hui lancées en France et en Suisse pour améliorer la situation de ces travailleurs saisonniers.

Aplanir les pistes, changer les draps, distribuer des boissons, masser les épaules : le tourisme hivernal dans les Alpes ne serait pas possible sans les nombreux travailleurs saisonniers. Une grande partie de ces employés sont des étrangers. Les horaires longs, les changements de postes fréquents, l’absence de réseau social et la pratique d’une langue étrangère rendent souvent difficiles le quotidien de ces travailleurs et leur intégration dans la communauté locale. Des projets lancés en France et en Suisse cherchent à améliorer leur situation.

La commune française Les Belleville a lancé un projet de trois ans pour réduire les risques psychosociaux auxquels sont exposés les travailleurs saisonniers comme le stress, le surmenage ou le harcèlement. Les horaires concentrés, les problèmes liés à la montagne tel que le froid et l’isolement social et l’énorme charge de travail pèsent lourdement sur la santé mentale et physique des saisonniers. Des offres ciblées d’information et de mise en réseau ont été développées, et des stages de préparation ont été mis en place. Des séminaires sont également proposés aux employeurs du secteur touristique pour les sensibiliser à cette problématique.

En Suisse, de nombreux Portugais travaillent dans les sites touristiques. Selon la professeure Beatrice Durrer Eggerschwiler de la Haute école de Lucerne, les Portugaises et Portugais sont souvent mal intégrés dans la société locale et ne se sentent pas chez eux dans leur lieu de vie et de travail. La Haute école de Lucerne a développé dans le cadre du projet Interreg PlurAlps, en coopération avec des administrations, des institutions, des employeurs et des Portugais-e-s, des mesures ciblées pour améliorer la situation des travailleurs portugais dans quatre communes pilotes (Engelberg, Lauterbrunnen, Saint-Moritz et Zermatt/Täsch). Pour Wolfgang Pfefferkorn, responsable de projets de CIPRA International dans le domaine de l’innovation sociale, ces initiatives sont des avancées importantes : « Les résultats positifs de territoires comme ceux-ci peuvent aussi inspirer d’autres communes alpines. »

 

Sources et informations complémentaires :

http://emploi.lesbelleville.fr, www.hslu.ch/en/lucerne-university-of-applied-sciences-and-arts/research/projects/detail/?pid=3742 (de, en), www.srf.ch/news/regional/zentralschweiz/portugiesen-in-engelberg-wer-nicht-weiss-ob-er-bleibt-lernt-kein-deutsch (de), www.cipra.org/fr/nouveautes/les-idees-font-tache-dhuile