Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

À qui appartient Davos

26/08/2021
Une fois par an, la station suisse de Davos, haut lieu de la jet-set, concentre comme nulle part ailleurs toutes les contradictions de ce monde. Entre les élites qui dessinent l’avenir de notre planète et les laissé·e·s pour compte de la société, il n’y a qu’un jet de pierre observe la metteuse en scène Julia Niemann.
Image caption:
L'élite mondiale côtoyant des agriculteur·rice·s de montagne et des réfugié·e·s : le film DAVOS met en exergue la répartition inégale du pouvoir et des ressources. © www.davosfilm.com

Pendant le Forum mondial de l’économie à Davos, les riches côtoient chaque année les plus démuni·e·s. Et pourtant, ils·elles n’échangent pas un mot. Parce que leur travail n’est plus rentable, les familles paysannes de Davos doivent abandonner leurs fermes, mettant ainsi fin à des siècles de gestion parcimonieuse des ressources agricoles et forestières. Des réfugié·e·s du monde entier qui n’ont plus de quoi vivre dans leur pays se retrouvent au centre de transit de Davos. Tout cela fait partie du panorama de la ville dans laquelle les élites de l’économie mondiale décident de la répartition globale d’une grande partie des ressources mondiales. 

Le mot « ressources » vient du latin resurgere, qui signifie « se relever » ou « ressusciter ». Dans le sens où nous l’entendons, il décrit donc une réalité qui se renouvelle sans cesse. Derrière cette notion se cache ainsi déjà une attitude qui considère que ce que la nature et les humains nous donnent va de soi. Toutes les considérations économiques s’appuient sur ce qui nous est donné : le monde et l’argent, la nature et ses lois, les humains et leurs capacités. On parle d’économie lorsque ce que nous recevons est exploité et redistribué. Mais que faire lorsque ce qui nous a été donné n’est tout simplement plus là ? 

L’économie peut-elle être davantage que la simple exploitation des ressources naturelles ou humaines ? La notion d’économie doit être pensée autrement, au-delà des principes axiomatiques dominants de maximisation du profit, de pénurie, de couverture des besoins ou de rentabilité. Mais le Forum économique de Davos est-il le bon endroit pour cela ? Ses participant·e·s ont entendu les signaux. Ils·elles sont prêt·e·s pour le changement – à condition que ce soient eux·elles qui décident de ce qui va changer. 

Nous avons toutes et tous de plus en plus conscience de la nécessité de trouver de nouvelles perspectives plus durables pour gérer les ressources de l’économie mondiale. La pandémie de Covid-19 est elle aussi une conséquence de notre gestion des ressources : nous accaparons de plus en plus de terres dans un monde où les ressources en sols ne sont pas infinies, privant ainsi les animaux de leurs habitats naturels. En les chassant vers des territoires de plus en plus réduits, nous détruisons aussi les barrières naturelles qui nous protégeraient de leurs agents pathogènes. 

Pendant le Forum économique de 2018, les chutes de neige ont été si importantes que la ville a craint d’être ensevelie sous les avalanches. Le trafic a été paralysé, et le bruit des chasse-neige a perturbé les débats, y compris des gens les plus importants. Les élites mondiales ont parcouru d’un pas mal assuré la Promenade de Davos, et le sol gelé a fait chuter plus d’une personne habituée en temps normal à progresser vers le haut sur l’échelle des carrières. Les humains savent relativement bien adapter les circonstances à leurs besoins, mais au bout du compte, c’est la nature qui a le dernier mot.

Une metteuse en scène « conspiratrice »

Julia Niemann, née en 1987, vit et travaille à Vienne en tant qu’auteure, metteuse en scène et productrice du collectif de cinéma « European Film Conspiracy ». Pour la production du documentaire primé DAVOS (Autriche, 2020), elle a passé plus d’un an dans la ville la plus haute d’Europe, qui accueille chaque année le Forum économique mondial. Elle est aussi journaliste indépendante et a publié des textes sur la politique et la culture, notamment dans le ZEIT et le Süddeutsche Zeitung.

Mots-clés associés : AlpEnScène, Davos, Société, culture, Cantons