Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Un Projet-pilote pour " l'avenir des Alpes "

En août 2003, la Fondation MAVA pour la protection de la nature à Montricher/Suisse a lancé l'idée d'un projet-pilote pour l'avenir des Alpes. Elle a chargé la Commission Internationale pour la Protection des Alpes (CIPRA) et l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) de définir le cadre d'un tel projet. Celui-ci devrait démarrer d'ici un an et se dérouler sur trois ans.
Dans de nombreuses régions périphériques des Alpes l'on observe un malaise et une incertitude toujours plus marqués face à l'avenir. Dans un contexte de globalisation toujours plus présente, il est très difficile pour les acteurs et les décideurs locaux et régionaux de concevoir le développement de leur région, en vue de l'orienter ou de le réorienter judicieusement. La tendance est à la concentration des forces vers les grands centres. Les régions périphériques sont amenées à rechercher d'autres mesures pour assurer leur développement en forme d'alternative à celles qui s'avèrent dépassées ou vouées à l'échec aujourd'hui. Cette situation, pour inquiétante et dramatique qu'elle soit, peut être une manière de déclic : susciter de nouvelles énergies et de nouvelles ressources pour maîtriser un changement de cap dont l'objectif est d'assurer un développement durable dans les Alpes.
Dans un premier temps, la CIPRA et le WSL entendent intégrer dans un avant-projet un nombre limité d'acteurs et d'institutions actifs dans différents secteurs pour développer et dessiner le projet dont le titre est : " Un avenir pour les Alpes ". Les aspects environnementaux, économiques et sociaux seront pris en compte de façon équilibrée.
Les résultats de cet avant-projet seront soumis à la Fondation MAVA dans une année et le départ du projet-pilote est fixé à l'automne 2004. Le projet lui-même se déroulera sur une période de trois ans. Il n'est cependant pas question d'attendre la fin du processus pour présenter les premières conclusions. Au contraire, la démarche peut dégager des solutions ou parties de solutions qui doivent pouvoir être appliquées durant toute son évolution.