Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Biogaz produit à partir de fumier : le carburant des voitures de demain ?

28/08/2003
Les déjections provenant des élevages du canton montagnard de Lucerne, en Suisse, suffiraient à fournir chaque année le carburant nécessaire à 32'000 voitures. C'est ce qu'atteste l'étude "Biogaz agricole, le carburant de demain", qui vient d'être présentée par le groupe de travail SwissFarmerPower. L'utilisation de ce biogaz aurait pour effet d'améliorer sensiblement la qualité de l'air et de réduire les émissions de CO2.
Dans le cadre de cette étude, SwissFarmerPower a étudié les possibilités techniques, logistiques et économiques de faire produire du biogaz par les agriculteurs pour le marché du carburant. Conclusion : la construction d'installations artisanales relativement grandes, en particulier pour l'injection directe du biogaz préparé dans le réseau de gaz naturel, est intéressante sur le plan écologique et économique. Il en résulte également une source supplémentaire de revenus pour les agriculteurs.
SwissFarmerPower a pris pour exemple le canton de Lucerne car ce canton compte un nombre important d'animaux d'élevage par rapport aux autres cantons, ce qui rend la production agricole de biogaz particulièrement intéressante.
Il n'est pas possible de réduire les émissions élevées d'ammoniaque, qui représentent un problème pour les surfaces exploitées intensivement par l'agriculture, par la seule fermentation de lisier de ferme. Des synergies seraient cependant envisageables, en combinant des installations de traitement du lisier et des installations de production de biogaz.
Il n'y a pas à craindre d'obstacles techniques. La technologie des installations a fait ses preuves et on dispose déjà d'un certain nombre de stations-service.
L'économie suisse du gaz souhaite développer considérablement le réseau de stations-service. On en compte actuellement 27 en Suisse et elles devraient être au nombre de 100 d'ici 2010. Cette infrastructure devrait permettre d'approvisionner 50'000 véhicules fonctionnant au gaz et d'éviter l'émission de 30'000 tonnes de CO2 par année. Des négociations entre les producteurs de biogaz et l'industrie du gaz concernant la reprise de biogaz préparé à des prix adaptés au marché sont déjà en cours.
Selon SwissFarmerPower, il est indispensable de réduire les taxes sur les carburants gazeux pour améliorer la qualité de l'air et le climat.
Infos et rapport final de l'étude: www.itz.ch (de)