Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

L'éolien suisse a le vent en poupe

Bonus d'altitude et étude controversée : le gouvernement fédéral fait de la publicité pour l'énergie éolienne. © Dirk Ingo Franke / wikimediacommons

Le Conseil fédéral veut introduire un bonus d'altitude pour les parcs éoliens situés en haute montagne, et une étude conclut que les riverains des parcs éoliens sont en majorité favorables à l'énergie éolienne. Un coup de pub pour la transition énergétique ?
Les éoliennes implantées à plus de 1700 mètres d'altitude sont particulièrement chères. Le gouvernement suisse veut donc introduire un bonus d'altitude pour compenser les frais d'entretien plus élevés engendrés par exemple par le givrage, ainsi que la production d'électricité réduite à cette altitude. Pour la Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du territoire (FP), cette incitation financière entraînerait la défiguration des derniers espaces naturels en haute altitude. " En encourageant ainsi la colonisation d'espaces naturels reculés, le Conseil fédéral crée des conflits inutiles, car les régions protégées majeures se trouvent justement dans les Alpes. " L'étude qui vient d'être publiée sur l'acceptation des éoliennes par la population, financée par les Offices fédéraux de l'énergie et de l'environnement, fait aussi l'objet de vives critiques.
467 personnes habitant en moyenne à deux kilomètres d'une éolienne ont été interrogées. 78 % d'entre elles sont favorables à l'énergie éolienne, et presque autant ne se sentent pas dérangées par les installations. La plate-forme IG Windkraft critique le fait que l'on mesure ici les choses à des aulnes différentes : alors que les exploitants d'éoliennes préconisent un éloignement d'au moins 300 mètres, l'étude n'a pas analysé séparément les réponses des personnes vivant à proximité immédiate d'un parc éolien. Le gouvernement suisse a besoin du soutien de la population s'il veut atteindre les objectifs de sa " stratégie énergétique 2050 " : dans six ans, le volume d'électricité d'origine éolienne devra atteindre 600 gigawatts-heure. L'année dernière, les 33 grandes installations existantes n'ont produit que 88 gigawatts-heure, qui couvrent les besoins de 25 000 foyers.
Source et informations complémentaires : www.admin.ch/aktuell/00089/index , www.news.admin.ch/message/index , www.srf.ch/news/schweiz (de), www.sl-fp.ch/getdatei.php?datei_id=1207 (de), www.windland.ch/wordpress/2013/10/30 (de)