Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Claire Simon est la nouvelle directrice de la CIPRA

En avril 2013, Claire Simon est devenue directrice de CIPRA International. © Caroline Begle

CIPRA International a une nouvelle directrice. A 35 ans et de nationalité franco-allemande, Claire Simon est la première femme à la tête de l'organisation depuis la création de celle-ci il y a 60 ans. Ce n'est pas la seule nouveauté.
Claire Simon, 35 ans, a pris la direction de CIPRA International début avril 2013. Elle succède à ce poste à Bruno Stephan Walder, 59 ans, qui a quitté la Commission Internationale pour la Protection des Alpes d'un commun accord en raison de points de vues divergents dans le domaine opérationnel. Diplômée en aménagement du territoire, Claire Simon a été pendant plusieurs années directrice adjointe de CIPRA International, après avoir été directrice de CIPRA France de 2004 à 2006.
Collaboratrice de longue date de la CIPRA, Claire Simon connaît très bien les Alpes, l'organisation et ses valeurs. En tant que directrice adjointe, elle a fortement contribué à la restructuration de l'équipe de CIPRA International en favorisant une meilleur répartition des responsabilités et une plus grande marge de manœuvre pour tous les membres de l'équipe. Elle a aussi contribué de façon essentielle à ce que la CIPRA soutienne la voix des jeunes dans les Alpes. Les jeunes et leur implication dans les politiques alpines est aujourd'hui un thème central de l'organisation, parallèlement aux autres grandes thématiques : biodiversité et paysage, changement climatique et énergie, transports et politique alpine.
Mère de deux enfants, Claire Simon n'est pas seulement une stratège, mais aussi une facilitatrice : depuis près de dix ans, elle conseille et soutient le Réseau de communes " Alliance dans les Alpes ". " Ce sont les personnes avec leur histoire, leurs contradictions et leur évolution personnelle que j'apprécie particulièrement dans mon travail au sein de la CIPRA ", déclare Claire Simon.
La nouvelle directrice privilégie un dialogue transparent et direct. " Même lorsque les opinions divergent, nous tentons de trouver des solutions communes pour concilier les intérêts de la nature et des hommes, et pour offrir un avenir attrayant et digne aux générations futures dans les Alpes. "
Pour réussir dans sa démarche, la CIPRA doit laisser suffisamment de place à un mode de pensée non conventionnelle, à la créativité et à des formats innovants.

Informations complémentaires : www.cipra.org/fr/CIPRA/cipra-international
Mots-clés associés : ,