Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Des jeunes explorent la politique des villes

YPAC 2013

Les objectifs de l'YPAC 2013 : permettre aux élus de travailler de façon constructive avec des jeunes, et donner aux jeunes la possibilité d'appliquer leurs idées dans des projets concrets. © Caroline Begle

Le Parlement des Jeunes de la Convention alpine s'est réuni à Sonthofen. Des lycéens de tous les pays alpins y ont discuté avec des maires et des élus des Villes des Alpes des enjeux d'une politique municipale durable. Une simulation de la politique alpine, et une tentative de donner une voix aux décideurs de demain.
Ils portent costume et cravate, débattent de questions pointues en anglais et adoptent à l'issue des quatre jours de débats une résolution sur un avenir durable pour les générations futures dans les Alpes. Le Parlement des Jeunes de la Convention alpine (YPAC) a été créé en 2006 par le Secrétariat permanent et le lycée " Akademisches Gymnasium " d'Innsbruck. Quelque 90 lycéens venus de tous les pays alpins y participent. Pour ces jeunes de 16 à 19 ans, le Parlement est un forum dédié aux thématiques spécifiques des Alpes et à l'apprentissage des processus démocratiques.

La Ville des Alpes de l'avenir
L'YPAC 2013 a eu lieu à Sonthofen, en Bavière. La commune a reçu en 2005 le titre de " Ville des Alpes de l'Année " pour son engagement en matière de lutte contre le changement climatique et pour son implication de la population dans cette démarche. Sonthofen coopère depuis avec 14 autres villes lauréates de France, Slovénie, Autriche, Italie et Suisse au sein de l'association du même nom.
Le Parlement des Jeunes a consacré cette année ses travaux au développement durable des villes. Sous le titre " Ma Ville des Alpes de l'avenir - Revendications de la jeunesse sur le développement durable des villes de l'Arc alpin dans le sens de la Convention alpine ", les jeunes ont discuté au sein de quatre commissions les thématiques " consommation ", " mobilité ", " vivre et travailler dans la ville " et " tourisme et loisirs ". L'enjeu est entre autres de sonder les possibilités d'une ville de jouer un rôle exemplaire en matière de services, d'investissements et de consommation. Ou de discuter de projets touristiques qui préservent la beauté des Alpes et fournissent des emplois à la population.

Des projets concrets au lieu d'un tigre de papier
À la fin de l'YPAC, Les jeunes se sont mis d'accord en plénière sur dix revendications. Pour que ces revendications ne restent pas lettre morte comme cela a souvent été le cas dans le passé, des maires et des élus des Villes des Alpes Sonthofen/D, Annecy/F, Herisau/CH, Trente/I, Villach/A, Idrija/SL et de la " Cité de l'Énergie " liechtensteinoise de Planken ont participé au Parlement. Ils ont exprimé eux-mêmes dans un atelier qui leur est réservé ce qu'ils attendent des jeunes, les ont invités à présenter les résultats de l'YPAC devant le conseil municipal de leur ville, et ont passé des accords avec les jeunes sur les démarches à engager en commun. " L'YPAC ne doit pas rester une simple simulation de la politique alpine : il doit donner un nouvel élan à la participation des jeunes et à la politique des villes, et nous permettre de réaliser des projets communs ", a souligné Hubert Buhl, maire de Sonthofen et président de l'association Ville des Alpes de l'Année.
Le Parlement des Jeunes de la Convention alpine 2013 a eu lieu du 12 au 15 mars. Il était organisé par le lycée de Sonthofen, la ville de Sonthofen et l'association Ville des Alpes de l'Année. Le projet est financé entre autres par le programme européen Jeunesse en action et par le ministère bavarois de l'Environnement. La Commission Internationale pour la Protection des Alpes (CIPRA) accompagne les jeunes de son expertise.

Source et informations complémentaires :
www.ypac.eu (en), www.villedesalpes.org/fr/projets/jeunesse, www.cipra.org/fr/alpmedia/publications/5017/
Mots-clés associés : , ,