Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Les espaces protégés fondent une association

Michael Vogel, Président de l'association ALPARC, fondée en janvier. Le réseau veut renforcer la coopération entre les espaces protégés dans les Alpes.

Le Réseau Alpin des Espaces Protégés (ALPARC) quitte le Secrétariat Permanent de la Convention alpine et fonde sa propre association - pour contribuer encore mieux à la mise en œuvre de la Convention alpine.
Créé pour renforcer l'application concrète de la Convention alpine, le Réseau Alpin des Espaces Protégés ALPARC est un franc succès : le 18 janvier, 34 espaces protégés de tous les pays alpins et les deux régions françaises Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côtes-d'Azur (PACA) ont fondé l'association ALPARC, dans le but de renforcer encore la coopération transalpine entre espaces protégés et les projets d'envergure internationale. Le Réseau Alpin des Espaces Protégés a été créé il y a 17 ans sous la forme d'un réseau informel pour concrétiser l'application du protocole " Protection de la nature et entretien des paysages " de la Convention alpine.
Le réseau était rattaché depuis 2006 au Secrétariat Permanent de la Convention alpine sous le nom de " Task Force Espaces protégés ". La convention avec le Secrétariat Permanent prenant fin à la fin de cette année, les espaces protégés cherchaient une solution avec les États alpins depuis plusieurs années. Avec la fondation de son association, ALPARC a désormais une structure légale, son propre secrétariat à Chambéry et une plus grande marge de manœuvre. La coopération avec les organes de la Convention alpine est réglée par un " mémorandum de coopération ". Le principal financeur du réseau reste l'État français, en coopération avec les membres fondateurs PACA et Rhône-Alpes. Les autres États alpins financeront des projets au cas par cas en fonction de leurs possibilités, comme l'ont fait jusqu'à présent l'Allemagne, le Liechtenstein et la Suisse.
L'histoire d'ALPARC est une belle réussite : dès sa création, la jeune association compte près d'un tiers des espaces protégés ayant du personnel de gestionnaires (administration ou centre d'information) parmi ses membres. Et aucune autre association des Alpes n'a réussi jusqu'à présent à expliquer à autant de visiteurs ce qu'est la Convention alpine et pourquoi elle est nécessaire.
Source et informations complémentaires : www.alparc.org
Mots-clés associés : ,