Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

alpMedia a 10 ans

Les Alpes, " jardin suspendu de l'Europe ": un lieu de cohabitation heureuse entre l'Homme et la nature. © Guillaume

Comme le dit toujours ma rédactrice, le " je " n'a rien à faire dans un texte d'actualités. Mais aujourd'hui, c'est mon anniversaire, donc c'est moi qui parle !
Ma vie de newsletter en cinq langues est passionnante - et compliquée. Il se passe tellement de choses dans les Alpes, et depuis que Bruxelles s'intéresse aussi depuis peu à mes montagnes, j'ai toujours énormément de choses à raconter. Je passe au peigne fin des centaines de courriels et de revues pour trouver quel projet exemplaire est réalisé actuellement et où, quel monstre inepte est en cours de construction, quelle décision novatrice est prise et où. C'est du reste relativement stressant, car la vie dans les Alpes devient toujours plus complexe.
Ma rédactrice et le chef de la CIPRA ne se lassent pas de répéter que cette communication transalpine en allemand, en italien, en français, en slovène et parfois en anglais est essentielle. Car il y a tellement de montagnes dans les Alpes : elles gênent parfois un peu la vue. Les uns ne savent souvent pas ce que font les autres de l'autre côté de la montagne. Et puis, toutes ces langues et ces dialectes différents ! Et pourtant, d'une certaine manière, les Alpes sont partout les mêmes : il y a des ours qui assaillent des appartements de vacances pour une friandise, des poids-lourds bruyants pour lesquels on creuse d'immenses trous, de la neige artificielle pour le tourisme et le changement climatique qui menace la biodiversité.
Les Alpes sont une grande chose, et les États le savent aussi. Simplement, derrière leurs montagnes de papier, ils ne les voient souvent pas. Je suis née en 2002 pendant l'Année internationale de la montagne. Au début, j'arrivais chaque semaine dans les boîtes aux lettres, aujourd'hui une fois par mois, et je touche à chaque fois 30 000 personnes. Je n'ai encore jamais rencontré de gouvernement soucieux du fond du cœur de rendre follement heureuses les Alpes et leurs populations. Alors que nous aurions tous les atouts en main : nous avons suffisamment d'argent, nous n'avons pas encore tout abîmé et nous avons de nombreux hommes et femmes visionnaires qui s'engagent pour une vie plus belle.
Je vais donc continuer à te raconter comment vont les Alpes. Promis. Et je me réjouis déjà d'entendre tes histoires à toi, des histoires à raconter et à propager qui me disent comment tu rends la vie plus belle dans les Alpes. Et au fait : je trouve formidable que tu fêtes avec moi la Journée internationale de la montagne pour mon dixième anniversaire !
Ton alpMedia.