Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Arrêt du projet de parc éolien gigantesque sur le Brenner

Énergie éolienne : la décision du tribunal administratif de Bolzano enlève toute base juridique à la construction du parc éolien le plus élevé des Alpes sur le Sattelberg/I. © www.pixelio.de

C'aurait dû être le parc éolien le plus élevé des Alpes. Un tribunal vient d'annuler le permis de construire des éoliennes sur le Sattelberg - et se réfère dans sa motivation à la Convention alpine.
Les 19 turbines du parc éolien auraient dû se dresser à 2000 mètres d'altitude sur le Sattelberg/I. Le gouvernement du Tyrol du Sud avait donné son aval au projet, malgré un large front de refus : l'étude d'impact sur l'environnement avait rendu un avis négatif, le gouvernement du Tyrol autrichien voisin aussi. La fédération des Clubs Alpins, le Club Arc Alpin, avait même saisi le Comité des vérifications de la Convention alpine, dans lequel des représentants de tous les États alpins se prononcent sur les infractions éventuelles au traité international. Le tribunal administratif de Bolzano vient aujourd'hui de donner suite au recours déposé par plusieurs organisations environnementales et a annulé le permis de construire du parc éolien. Son argumentation : les paysages des sommets de plus de 1600 mètres sont protégés au Tyrol du Sud. Mais le tribunal se réfère aussi à la Convention alpine : le Protocole Énergie stipule en effet qu'" en ce qui concerne les projets pouvant avoir des effets transfrontaliers, les Parties contractantes concernées doivent pouvoir formuler en temps utile leurs remarques dont il sera tenu compte de manière adéquate dans la phase de délivrance des autorisations ". Cette clause n'a été respectée que de façon très insuffisante et avec des argumentations discutables, précise la décision.
Source et informations complémentaires : www.umwelt.bz.it/presse (de), http://unsersattelberg.files.wordpress.com/2012/11 (de)