Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Une politique des transports nouvelle pour les Jeux olympiques

Olympia

Le trafic motorisé individuel: "contraire à l'idée olympique de discipline et d'éthique sportive". © CIPRA International

"Le CIO doit conditionner l'attribution de l'organisation des Jeux olympiques à l'engagement du candidat, notamment dans les régions de montagne, à faire des efforts particuliers en faveur du transfert modal et de la réduction du trafic routier." C'est l'une des 8 conditions posées par l'Initiative Transport Europe ITE au Comité olympique.
Elle plaide en faveur de Jeux plus modestes et davantage orientés sur le sport, dans l'intérêt des Alpes et des fans. Les exigences imposées actuellement par le CIO aux candidats entraînent cependant une violation de la Convention alpine : si les Jeux d'hiver 2018 ont lieu en Allemagne, un nouvel axe de transit verrait par exemple le jour dans la vallée du Loisach. "Sans aucune critique, le rapport du CIO prend note que les candidats allemands souhaitent consacrer 80 pour-cent des investissements prévus pour les transports au réseau routier", selon Heike Aghte, de l'ITE.
Le Club alpin allemand espère des jeux verts dans les Alpes et soutient pour cette raison la candidature de Munich / Garmisch-Patenkirchen. Son intervention a porté ses fruits : si le CIO tranche en faveur de l'Allemagne, aucune compétition ne se déroulera à Kaltenbrunn et Krünn, pour le plus grand bien des biotopes locaux ultrasensibles.
Sources: www.sueddeutsche.de/R5d38n/3931579 (de), www.ite-euro.com/en/download2011 (en)
Mots-clés associés : ,