Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Actualités des villes membres

Chaleur à distance : un bilan énergétique amélioré pour la saline, 100 000 euros de coûts en moins pour les thermes et 1 400 tonnes de CO2 en moins pour l'environnement.

Chaleur à distance : un bilan énergétique amélioré pour la saline, 100 000 euros de coûts en moins pour les thermes et 1 400 tonnes de CO2 en moins pour l'environnement. © Rupertus Therme

Bad Reichenhall/D : des thermes chauffés grâce au chauffage à distance Bad Reichenhall est célèbre pour ses bains d'eau salée et sa production de sel. Deux activités pourtant particulièrement énergivores. En octobre, les thermes ont été raccordés à la saline via une conduite de chauffage à distance, ce qui devrait permettre une économie annuelle de 1,3 million de litres de mazout et de 1 400 tonnes de CO2.
En ce qui concerne la production de sel, l'évaporation de la solution sel-eau produit de l'eau chaude. Jusqu'ici, cette dernière était rejetée sans être utilisée et coûtait des frais supplémentaires aux exploitants de la saline. En fait, la chaleur produite par la saline correspond pratiquement aux besoins en chaleur des thermes. " Seuls les quelques pics de besoins énergétiques, par ailleurs rares sur une année, devront encore être couverts de manière conventionnelle après l'achèvement des travaux " écrit le quotidien de la ville " Wir! in Bad Reichenhall ". " Cela représente moins de quatre pour-cent de la totalité des besoins ". L'eau utilisée dans les thermes retourne ensuite dans la conduite thermique, où elle est refroidie d'environ 15° C. Cela est indispensable pour pouvoir la réinjecter dans la rivière Saalach. Les thermes et la saline ont conclu ce contrat d'alimentation en chauffage à distance pour une durée de 20 ans.
Sources :
www.rfo.de/rupertustherme_bad_reichenhall (de)
www.stadt-bad-reichenhall.de/virtrath (de)
Mots-clés associés : ,