Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

TheAlps - un tourisme durable dans l'espace alpin ?

Les participants de la manifestation de lobbying theAlps poursuivent-ils tous le même objectif, à savoir le tourisme alpin durable ? Il faudra attendre encore un peu pour le savoir.

Les participants de la manifestation de lobbying theAlps poursuivent-ils tous le même objectif, à savoir le tourisme alpin durable ? Il faudra attendre encore un peu pour le savoir. © gabork / www.flickr.com

Il y a environ deux semaines, plus de 300 représentants du secteur touristique de l'ensemble de l'espace alpin se sont réunis à Innsbruck/A afin de s'exprimer en faveur d'une collaboration transfrontalière dans leur secteur d'activité. Les ministres du tourisme, qui ont ratifié à cette occasion le " Manifeste d'Innsbruck ", étaient également présents.
L'Internationale des Amis de la Nature (IAN), elle-même impliquée dans de nombreux projets touristiques, reconnaît qu'une coopération au-delà des frontières est positive. " On a toutefois manqué certaines opportunités : au lieu de positionner les Alpes comme un modèle unique de développement touristique durable, le Manifeste d'Innsbruck ignore les évolutions négatives dans ce secteur ainsi que les influences extérieures néfastes. ", a déclaré à Alpmedia Christian Baumgartner, secrétaire général de l'IAN. Le manifeste ne mentionne pas la problématique des transports ni la perte de la biodiversité, et ne parle pas de la nécessité de réagir au changement climatique, à l'évolution démographique, etc., ne serait-ce que dans notre propre intérêt, pour rester compétitifs. Selon Christian Baumgartner, le Manifeste d'Innsbruck n'est donc, dans sa forme actuelle, qu'un produit marketing péchant par optimisme.
Sources et informations complémentaires : www.bmwfj.gv.at/Familie (de), www.presseportal.ch/de/pm/100019983 (de), Internationale des Amis de la Nature