Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Communiqué de presse de la CIPRA sur le rapport annuel 2009 « La biodiversité dans les Alpes »

La biodiversite dans les alps
Un réseau pour le loup, l’homme et l’edelweiss
La CIPRA tisse des réseaux. Y compris dans le domaine de la protection de la nature. Elle met en relation des fonctionnaires, des pouvoirs publics et des scientifiques par-delà les frontières nationales. Le rapport annuel 2009 « La biodiversité dans les Alpes » explique comment. Et nous livre de nombreuses autres informations, présentées sous forme d’histoires recueillies dans tous les pays de l’arc alpin. « Pour faire asseoir deux agriculteurs à une même table, il faut commencer par en assommer un des deux. » Ce dicton salzbourgeois cité par Josef Hohenwarter, maire de Weissbach/A, ne laisse rien présager de bon. Heureusement, la réalité est parfois différente : les agriculteurs de la région de Berchtesgaden-Salzbourg à la frontière germanoautrichienne se sont retrouvés autour d’une table grâce à Josef Hohenwarter et Michael Vogel, directeur du Parc national de Berchtesgaden/D. Ils y ont été rejoints par des représentants communaux, des propriétaires fonciers, des agents des administrations
forestières et des associations écologistes. Ensemble, ils préparent la voie à la mise en oeuvre d’un réseau écologique, et permettent ainsi à la faune et à la flore de migrer entre les espaces protégés. Cette histoire s’est déroulée dans le cadre du projet Econnect et de l’Initiative Continuum écologique, et est présentée dans le rapport annuel 2009 « La biodiversité dans les Alpes » de la Commission Internationale pour la Protection des Alpes CIPRA. L’organisation faîtière
joue un rôle central dans ces deux activités, ainsi que dans de nombreuses actions visant la préservation de la diversité de la faune et de la flore et le développement durable dans l’espace alpin. Elle bénéficie pour cela du soutien de ses représentations nationales dans les différents pays alpins, et d’une centaine de membres actifs.

La CIPRA, sismographe des Alpes
Qu’est-ce qui fait bouger les Alpes ? Qu’est-ce qui fait bouger la CIPRA ? Le rapport annuel de CIPRA International ne met pas seulement en lumière les activités de cette organisation non gouvernementale basée au Liechtenstein. Tel un sismographe, il répertorie également les thèmes qui font bouger les Alpes : en 2009, il s’agissait de la biodiversité, mais aussi du changement climatique et de la crise financière et économique. Avec sa conférence internationale « La croissance à tout prix ? Les Alpes à la recherche du bonheur » organisée à Gamprin/FL, la CIPRA s’est une fois de plus imposée comme une organisation pionnière en matière de réflexion et d’orientation thématique. A travers son approche intégrale, elle s’adresse à des hommes et des femmes issus de contextes totalement différents, et lance ainsi des ponts entre les différents secteurs. Sa devise : apprendre les uns des autres, et tirer parti de l’expérience d’autrui. Pour que les Alpes soient bien préparées aux enjeux à venir. Le rapport annuel peut être téléchargé depuis www.cipra.org/fr/CIPRA/cipra-international
Des photographies de presse imprimables sont disponibles sur
www.cipra.org/fr/presse/pressemitteilungen