Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Comment garder la tête froide face au réchauffement climatique : interview d'un lauréat cc.alps

Samuel Bernhard

Samuel Bernhard, En charge du projet IG bus alpin: "Il est extrêmement difficile d'exploiter les lignes de bus non seulement lors de la phase initiale, mais aussi à long terme." © Samuel Bernhard

" 30 % des usagers renoncent à leur véhicule personnel pour adopter les transports publics ! " La Communauté d'intérêt Bus alpin/CH a reçu l'un des prix du concours cc.alps doté de 10 000 euros. Christine Székely, de l'équipe cc.alps, s'est entretenue sur le projet lauréat avec Samuel Bernhard, chef de projet de la CI Bus Alpin.
M. Bernhard, le projet fonctionne déjà depuis la phase pilote de 2006/07. À qui profite le projet CI Bus alpin?
Le projet se situe à deux niveaux complémentaires : les organisations porteuses sont celles qui bénéficient le plus du projet sur le plan national. Au niveau régional, le projet profite aux régions, car elles bénéficient d'une meilleure desserte, ainsi qu'aux partenaires touristiques, qui tirent parti de l'étoffement des transports publics.

Qu'a fait la CI bus alpin avec l'argent du prix cc.alps ?
L'argent du prix est essentiellement réinvesti dans les régions : il est directement utilisé dans les compagnies de cars qui assurent directement les prestations, et dans les réseaux de transport.

Concrètement, l'offre a-t-elle eu une répercussion sur les comportements en matière de mobilité ?
Oui. Dans le cadre du projet pilote 2006/07, nous avons effectué une enquête auprès des entreprises pilotes et distribué des questionnaires aux usagers. Les réponses ont montré que le projet a eu un impact important : 30 % des usagers ont affirmé avoir renoncé à leur véhicule au profit des transports publics.

Quels ont été les principaux défis à relever lors de la mise en place du projet ?
Sans aucun doute les aspects liés au financement et à la rentabilité des projets. Pour moi, l'un des problèmes majeurs est l'ancrage régional. Il est difficile d'exploiter les lignes de bus non seulement lors de la phase initiale, mais aussi à long terme. Autre problème de taille : le manque de ressources pour implanter des solutions au niveau local.

Concrètement, quelles conditions doivent réunir les régions pour devenir membres ?
D'une part, elles doivent être confrontées à une pression touristique du fait de l'absence ou de l'insuffisance des transports publics pour l'accès à des lieux touristiques. D'autre part, ces lieux doivent déjà être accessibles aux véhicules privés. Elles doivent également disposer d'une organisation et d'une personne ayant les ressources nécessaires. En outre, elles doivent disposer de moyens financiers potentiels fournis par des sponsors régionaux. La CI Bus alpin aide les régions à développer des offres et à répondre à des questions concrètes : quelles sont les possibilités de financement ? Comment développer une offre ? Quelle doit être la taille de l'offre ? etc.

Quels sont vos souhaits et vos projets pour l'avenir ?
Je souhaite que la CI Bus alpin se développe dans les régions de montagne, et qu'elle soit considérée comme une possibilité de renforcer le transport public et de contribuer à la création d'offres touristiques. Je souhaite également qu'elle se développe grâce à l'adhésion d'un nombre croissant de régions qui s'inspirent de cet exemple. Enfin, ce que je souhaite avant tout, c'est que les régions membres persévèrent pour contribuer à long terme au développement des transports publics.

Informations sur le projet
- Pays : Suisse
- Solutions de transport public pour promouvoir le tourisme proche de la nature dans les régions de montagne suisses
- Régions participantes : Chasseral, Gantrisch, Moosalp, Alp Flix, Binntal, Greina, Thal
- Organismes porteurs : Groupement suisse pour les régions de montagne SAB, Association Transport et Environnement ATE, Club suisse alpin, CarPostal Suisse SA
- Durée du projet : Projets pilotes 2005-2007 CI Bus Alpin depuis 2008, autofinancé depuis 2010
- Prix du public et distinction du jury dans le cadre du Prix d'innovation des transports publics 2007 (CH)
- 2008 : le projet a été l'un des sept lauréats du concours cc.alps organisé par la CIPRA, prix de 10 000 €
Informations complémentaires :
www.busalpin.ch (de/fr/it) www.cipra.org/fr/cc.alps/concours/bus-alpin (de)