Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Un hôte de marque dans les châtaigneraies : Réseau de communes « Alliance dans les Alpes »

Noctule de Leisler

Noctule de Leisler

La petite chauve-souris avait une allure différente. Menue, brune, avec une bague à l’aile, elle était blottie dans un coin du nichoir suspendu dans un châtaignier. Nicola Zambelli enfila ses gants et, doucement, il déplia l’aile pour mieux regarder la bague.
Le pressentiment du biologiste était juste : l’animal était un migrant qui avait trouvé refuge ici, dans le Haut Malcantone, au fin fond de la Suisse italienne. C’était une Noctule de Leisler, une petite chauve-souris inscrite sur la liste rouge des espèces menacées à l’échelle européenne.
Avant cette journée de la fin de l’été 2001, peu de Tessinois savaient que les paysages (plus particulièrement les châtaigneraies) et le climat clément de leur région attiraient, outre les touristes, des visiteurs discrets et hivernaux. La Noctule de Leisler, d’à peine 7 cm de long et pesant moins de 20 g, parcourt chaque année plus de 500 kilomètres depuis ses quartiers d’été à l’est de l’Allemagne, jusqu’au Tessin. La bague livrait des informations sur cet impressionnant parcours. Les châtaigneraies du Haut Malcantone sont par ailleurs un écosystème important pour des oiseaux, des lézards, des papillons, des loirs. Les forêts de cette région qui, avec ses 27 communes, est membre du Réseau de communes « Alliance dans les Alpes » (voir encadré), ont ainsi une importance internationale pour le maintien de la biodiversité. Pourtant elles sont menacées : bien que profondément ancré dans la tradition régionale, l’entretien des châtaigneraies se dégrade depuis plusieurs décennies.
En savoir davantage sur les chauves-souris permet également de mieux comprendre l’équilibre écologique des châtaigneraies dans leur ensemble. Avec quelques collègues, Nicola Zambelli fait régulièrement la tournée des 200 nichoirs accrochés dans sept châtaigneraies de la région. Les recherches conduites, notamment dans le cadre du projet DYNALP² du Réseau de communes, ont montré que les Noctules préfèrent les châtaigneraies entretenues aux châtaigneraies abandonnées. Voilà une raison de plus pour les Tessinois de promouvoir le maintien de l’exploitation traditionnelle des châtaigneraies.
Sept années d’études et presque 10 000 relevés de terrain plus tard, Nicola entreprit, comme les Noctules, de longs voyages pour raconter cette rencontre entre les Noctules de Leisler, les châtaigneraies du Malcantone et les Tessinois. Lors de conférences, congrès et symposiums internationaux, il raconta les aventures des chauves-souris, bien au-delà des frontières nationales. De retour au pays, Nicola emmène jeunes et vieux dans les châtaigneraies, leur montre les chauves-souris dans les nichoirs ou projette des photos dans les salles de classes. Autrefois, les chauves-souris étaient considérées comme suspectes et souvent tuées. Aujourd’hui la Noctule de Leisler n’a plus rien à craindre de l’Homme, pas dans le Tessin, en tout cas.

*****************************************************************

Coopération fructueuse
La région du Haut Malcantone/CH, qui regroupe 27 communes, fait partie du Réseau de communes « Alliance dans les Alpes ». Avec le programme DYNALP², ce réseau apporte un soutien financier à des projets dédiés à la protection et à la mise en valeur d’espaces et d’espèces naturels. Le projet « Etude sur la valeur écologique de châtaigneraies gérées et abandonnées » en fait partie.
Le Réseau de communes trouve ses racines dans un projet pilote visant la mise en œuvre de la Convention alpine, exécuté par la CIPRA en 1996/97 avec un financement de l’Union européenne. CIPRA International a géré de 2006 à 2009 le programme DYNALP² et assure depuis 2000 le secrétariat de l’association. La collaboration avec la CIPRA a contribué à faire croître, au sein du Réseau de communes, l’intérêt pour le patrimoine naturel et sa protection.
www.alliancealpes.org
Source: Rapport annuel 2009 CIPRA International
www.cipra.org/fr/CIPRA/cipra-international
Mots-clés associés : ,