Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Exode des " cerveaux " : des opportunités pour les Alpes

Tirer partie de la fuite des cerveaux : la création de réseaux est plus importante que la proximité géographique

Tirer partie de la fuite des cerveaux : la création de réseaux est plus importante que la proximité géographique © hofschlaeger, www.pixelio.de

Les personnes hautement qualifiées désertent l'espace alpin au profit d'autres régions ou pays. Les Alpes peuvent cependant profiter de ce " brain drain ", comme le montre une étude de la communauté de travail des régions alpines, l'Arge Alpe.
En effet, tout autour du globe, ces " cerveaux " sont de véritables multiplicateurs et porteurs d'image de leur terre natale. Il convient d'en tirer parti. L'économie, le tourisme et l'image d'une région peuvent bénéficier de ces " ambassadeurs ".
Pour cela, l'étude souligne toutefois que les " cerveaux " exilés doivent rester liés à leur région d'origine. Des réseaux et des structures doivent être mis en place afin de garder le contact avec les personnes qui sont parties et de promouvoir l'échange de savoir. Il existe déjà quelques initiatives concrètes : le " Netzwerk der SüdtirolerInnen im Ausland " (ou réseau des tyroliens du Sud à l'étranger) compte 1 300 membres répartis dans plus de 80 pays à travers le monde. Outre un forum, ce portail propose une bourse aux emplois et des nouvelles du Tyrol du Sud.
Source et informations complémentaires : www.argealp.org/projekte/ (de/it)