Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Une ville où le chômage est encore un mythe : Idrija/Sl, " Ville des Alpes de l'Année 2011 "

Sur le chemin de la durabilité : Idrija/Sl, " Ville des Alpes de l'Année 2011 ", souhaite devenir une ville modèle pour la lutte contre le changement climatique.

Sur le chemin de la durabilité : Idrija/Sl, " Ville des Alpes de l'Année 2011 ", souhaite devenir une ville modèle pour la lutte contre le changement climatique. © CIPRA International

En avril, la ville slovène d'Idrija a été officiellement désignée " Ville des Alpes de l'Année 2011 ". Durant l'année de son titre, Idrija souhaite accomplir un grand pas en avant afin de devenir une ville modèle en matière de lutte contre le changement climatique. Le titre de " Ville des Alpes de l'Année " doit également aider la ville, en ces temps de développement durable, à se faire connaître au-delà des frontières de la Slovénie.
Jusqu'ici, cette petite ville d'environ 12 000 habitants, située dans les Préalpes du sud-est, était surtout connue pour abriter la deuxième plus grosse mine de mercure au monde. Après l'arrêt de son exploitation à la fin des années 1980, Idrija est devenue un centre de l'industrie de haute technologie, avec un taux de chômage pratiquement nul.
Lors d'un séminaire de lancement début avril, Idrija a exposé aux représentants de l'association " Ville des Alpes de l'Année " les activités qu'elle prévoit pour l'année de son titre. La ville, qui entend devenir une ville modèle pour la lutte contre le changement climatique, proposera de nombreuses initiatives en faveur de l'efficience énergétique. Ainsi, à titre d'exemple, est-il prévu de calculer la quantité d'énergie susceptible d'être produite à partir de biomasse locale, et le potentiel d'économies en énergies fossiles correspondant. Des actions seront également au programme pour réduire la pollution lumineuse et environnementale. La sensibilisation de la population à la gestion rationnelle de l'eau potable fera aussi partie des thèmes phares. Dans ce contexte, la construction de stations d'épuration centralisées sera encouragée.
Autre thème mis en exergue : le développement du tourisme durable dans la ville et dans l'ensemble de la région. L'une des initiatives concernera la création d'un " géo parc ", sorte de suite " géo-logique " à l'histoire. Idrija s'est donc fixé pour objectif de se faire inscrire sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. L'extension du réseau de pistes cyclables est également un objectif. Le tourisme doux doit devenir un pilier supplémentaire fiable pour le développement de la ville.
Source et informations complémentaires sur www.villedesalpes.org/fr/villes-des-alpes/220 (de/fr/it/sl)
Mots-clés associés :