Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Partager la connaissance sur la connectivité à l’échelle des Alpes et au-delà et visualiser les corridors et la fragmentation existante

100 personnes appartenant à huit pays européens ont répondu à l'invitation à participer à l'atelier de Grenoble, en novembre dernier, usant de cette opportunité pour mettre en place un transfert actif de connaissances sur les réseaux écologiques. Les discussions de l'atelier ont aidé les partenaires ECONNECT à s'accorder sur les méthodes actuellement utilisées pour modéliser les habitats et les corridors dans l'ensemble des Alpes et pour visualiser les barrières.
La présentation de différentes études de cas a permis de présenter et de partager avec les participants des exemples de savoir-faire. Trois groupes de discussion ont notamment été formés pour assurer la mise en commun des connaissances dans le cadre de trois aspects importants de la méthodologie et de l'activité de projet: les corridors aquatiques, les corridors terrestres et les approches participatives. En tant qu'outil de transfert actif des connaissances dans le cadre du module de travail 8, l'atelier a bénéficié du savoir-faire et de la participation directe de tous les inscrits, grâce à quoi il a pu fournir à toutes les parties prenantes (spécialistes en matière de préservation, organisations gouvernementales et non gouvernementales, experts et leaders d'opinion) une vaste gamme de résultats. Cet atelier était organisé en coopération par l'université d'Innsbruck, le Cemagref de Grenoble et le Conseil Général de l'Isère.
Sur la base des discussions d'experts qui ont pris place lors de l'atelier, les partenaires du module de travail 5 ont pu s'accorder sur les méthodes qu'ils utiliseront pour modéliser les habitats et les corridors dans l'ensemble des Alpes et pour visualiser les barrières. A cette fin, des modèles fonctionnels de corridors de connectivité paysagère ont été choisis. Le choix des méthodes de modélisation les plus appropriées constituait la première étape importante vers l'identification des corridors et barrières. Le module de travail 5 s'attachera ensuite à collecter des résultats d'observation concernant les espèces indicatrices (quatre mammifères forestiers, deux oiseaux, deux espèces liées à l'eau).
Différents experts ont été contactés et, si la série de données se rapportant à l'une des espèces d'oiseaux (le tétras lyre) permet déjà de lancer le processus de modélisation, il n'en est pas moins souhaitable de réunir davantage de données. Un test mené sur le tétras lyre est actuellement en cours et les premiers résultats en seront bientôt disponibles.
Plus d'informations sur le projet ECONNECT sous www.econnectproject.eu
Mots-clés associés : ,