Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Autriche : quand la pression exercée par l’exploitation arrive en altitude

La forme de blocage psychologique qui avait jusqu’alors empêché la planification et l’autorisation de projets destinés aux zones de haute montagne s’est sensiblement réduite en 2009. Faisant état des dangers liés à la destruction des ressources paysagères et récréatives alpines, le club alpin autrichien (OeAV) s’est mis en avant pour demander que soit mis en place un cadre équilibré de planification territoriale, en vue de préserver les paysages typiques alpins.
L’on observe dans toute l’Autriche une tendance généralisée à construire des
téléphériques et autres infrastructures de ski à l’intérieur d’espaces protégés et
d’autres zones présentant une valeur élevée ; il est par exemple prévu de construire un téléphérique traversant l’espace protégé du Warscheneck, un chemin de fer souterrain à crémaillère traversant, de Sportgastein à Schareck, la zone centrale du parc national Hohe Tauern ou encore le projet d’un téléphérique dans la « zone de tranquillité » de Kalkkogel. En 2010, le OeAV se penchera de plus près sur tous ces cas ; lors d’une conférence de presse qui s’est tenue fin 2009, il a vivement demandé au gouvernement du Tyrol de définir un cadre interdisant l’exploitation des espaces protégés.
Le Piz Val Gronda représente un exemple très intéressant de ce processus. Pendant 30 ans, ce sommet situé entre l’Autriche et la Suisse a régulièrement été menacé d’exploitation, qui lui a toutefois été épargnée grâce à l’extrême richesse floristique de cette région et à sa variété géologique et géomorphologique exceptionnelle.
Le document scientifique de l’OeVD, intitulé « Piz Val Gronda – une oasis naturelle
caractéristique au coeur des Alpes autrichiennes » peut être téléchargé à partir de ce site www.alpenverein.at/naturschutz/Publikationen
navid=43 (en allemand).