Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

L'Autriche fait bouger les choses en matière de biodiversité

Vielfalt Leben

Une des quatre régions " sensibles " du projet " vivre la diversité " : la haute vallée d'Inntal/A. © PIXELIO / Makrohelmut

En partenariat avec les plus grandes organisations écologistes autrichiennes, à savoir le WWF, l'Association autrichienne de protection de la nature et Birdlife, le ministère autrichien en charge de l'environnement vient de lancer une campagne intitulée " vielfaltleben ", ou " vivre la diversité ".
Il s'agit de l'une des plus importantes initiatives en matière de protection de la nature et des espèces engagées à ce jour dans le pays. Elle doit permettre, jusqu'à fin 2010, de contribuer de manière décisive à la préservation de la diversité des espèces. Des projets de protection techniquement coordonnés dans l'ensemble du pays constituent l'élément central du contenu de la campagne. Outre la protection des espèces classique, l'information et la sensibilisation sont des objectifs majeurs. A partir des sites concernés par le projet, la campagne doit permettre de tisser un dense réseau de communes qui aideront à mesurer la disparition des espèces et des habitats en Autriche. Par ailleurs, quatre régions " phares " ont été définies, dont la partie supérieure de la vallée d'Inntal, au
Tyrol.
L'ancienne diversité autrichienne a fait place à 20 grandes espèces menacées, dont bon nombre dans l'espace alpin (le lézard vert, la huppe fasciée, la Rosalie des Alpes, le chat sauvage, le bœuf de Pinzgau, etc.). La 21ème espèce est l'homme. Une manière de souligner que la protection de la biodiversité est aussi une question de survie pour nous les hommes.
La biodiversité est également menacée en Suisse : des chercheurs de l'Institut fédéral de recherches WSL viennent de découvrir qu'en l'espace de 100 ans, 16 % des plantes alpines ont disparu du Tössbergland préalpin ; le nombre d'espèces encore présentes a reculé de 42 % et a été morcelé. La cause de ce déclin : une transformation générale du paysage comme l'assombrissement des forêts, l'abandon de l'exploitation agricole traditionnelle et en particulier, la multiplication des pâturages et des prairies de montagne au cours du XXème siècle.
Sources et infos : www.vielfaltleben.at (de), www.wsl.ch/news/090119_alpenpflanzen (de)