Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Divergence de points de vue sur la neige artificielle

Schneekanone

En 2006, environ 18 % de la surface totale des pistes françaises a pu être enneigé. © PIXELIO / Claus-P. Schulz

Le SNTF (Syndicat National des Téléphériques Français), vient de lancer une campagne d'information visant à améliorer l'acceptation de la " neige de culture " dans l'opinion publique.
Ce serait pour rétablir la vérité et faire connaître son point de vue sur l'enneigement artificiel que le syndicat prendrait ainsi la parole cette saison, à travers des affiches et un site Internet interactif. Des associations écologistes comme Mountain Wilderness ou CIPRA France qui ne partagent pas ce point de vue, à de nombreux égards, ont rédigé une position commune (www.mountainwilderness.fr).
Tandis que le SNTF souligne par exemple que " la neige de culture, c'est de l'eau, de l'air et c'est tout ! ", les associations écologistes attirent quant à elles l'attention sur le fait que l'enneigement artificiel des pistes nécessite généralement des impacts massifs sur la nature et le paysage (planifications des pistes, installations de conduites ou création de retenues). Et comme les associations écologistes ne pensent pas, à la différence du SNTF, que la production de neige artificielle est déjà régie en France par des règles strictes, elles font aussi des propositions concrètes concernant la réglementation à mettre en place.
Campagne du SNTF : www.sntf.org/index.php?option=com (fr)