Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Pour que nous sachions ce que nous faisons pour le climat - Les vainqueurs du concours cc.alps sont désignés

CIPRA Info cc.alps Wettbewerb

De gauche à droite : Andreas Götz, directeur de CIPRA International, Thomas Bucheli, météorologue, Dominik Siegrist, président de CIPRA International, les membres du jury Martine Rebetez et Bruno Abegg ainsi que les sept lauréats avec les récompenses du concours cc.alps, le 8 novembre à Berne/CH. © CIPRA International

Le climat change dans les Alpes aussi. Mais, que font les gens ? Retroussent-ils leurs manches pour faire face à cette mutation ? Que font les communes et les régions ? Les actions engagées sont-elles vraiment durables ? La CIPRA veut apporter des réponses à toutes ces questions avec son projet " cc.alps - changement climatique : penser plus loin que le bout de son nez " financé par la fondation MAVA pour la nature/CH. Les points contacts nationaux
recherchent dans tout l'arc alpin des
activités abordant la question du changement climatique sous différents angles. Par ailleurs, la CIPRA a lancé un concours doté d'une enveloppe totale de
100 000 euros.
Le 6 novembre, les sept meilleures initia-
tives ont reçu un prix dans le cadre du séminaire d'automne du salon " Maison et Energie " à Berne/CH. Elles font figure d'exemple pour d'autres initiatives et activités en matière de protection du climat. Le célèbre météorologue suisse Thomas Bucheli et le président de la
CIPRA Dominik Sigriest ont remis les prix aux vainqueurs.

20 000 euros alloués à trois mesures exemplaires
L'Autriche et l'Allemagne s'avèrent particulièrement dynamiques en matière de protection du climat. Sur 160 dossiers, 67 provenaient d'Autriche et 26 d'Allemagne, dont notamment ceux des trois principaux vainqueurs qui ont été récompensées par une dotation de 20 000 euros chacun.

" Moorrenaturierung im bayerischen Alpenraum " (Re-naturalisation des marais dans l'espace alpin bavarois), Bund Naturschutz Bayern/D.
Les marais jouent un rôle important pour la protection du climat, car ils stockent des gaz à effet de serre. Ils garantissent également la survie d'une faune et une flore particulière, comme le papillon solitaire ou la libellule aeschne sub-
boréale. Ils sont en outre très efficaces dans la protection contre les fortes pluies et les inondations. Par la re-naturalisation de marais de l'Allgaü jusqu'à Traunstein, à laquelle participent de nombreux bénévoles, la Ligue Bavaroise pour la Protection de la Nature contribue à préserver les marais en tant que puits de carbone et biotopes précieux.

" Wildpoldsried, innovativ, richtungsweisend - WIR " (Wildpoldsried, innovateurs, précurseurs - NOUS), commune de Wildpoldsried/D
En se basant sur une stratégie globale favorable à la protection du climat, la commune mène des actions portant sur l'énergie, la forêt et la protection de la nature. Avec l'utilisation accrue d'énergies renouvelables, la commune économise plus de 470 tonnes de CO2 par an. Elle a construit plusieurs bâtiments passifs en bois (une école, un parking, une salle de sports). Ces réalisations exemplaires incitent un nombre croissant de particuliers et de communes limitrophes à opter pour la construction de maisons et de bâtiments en bois local. Par ailleurs, la re-naturalisation de marais contribue à la protection contre les inondations de la zone urbaine.

" Energieeffiziente Gemeinde " (Commune basse consommation énergétique), commune de Mäder dans le Vorarlberg/A
La commune de Mäder est membre du Klimabündnis (Alliance pour le climat), dont elle a atteint pleinement les objectifs. Grâce à des travaux de réhabilitation visant à des économies d'énergie et à de nouvelles constructions à très faible consommation énergétique, la commune est parvenue, entre 1984 et 2004, à réduire de 63 % la production de CO2. Actuellement, la plupart des actions visent à motiver la population locale et les communes voisines afin de parvenir à une contribution active à la réduction des émissions de CO2 et à une gestion raisonnée de l'énergie : à cet effet a été établi un rapport sur l'énergie permettant de comparer la consommation énergétique locale avec celle d'autres communes.

10 000 euros alloués à quatre
actions très prometteuses

Un prix de 10 000 euros a été attribué à quatre actions jugées très prometteuses, surtout dans leur contexte national

" Transports en commun pour des excursions en montagne ", IG Bus Alpin
La SAB contribue à la diminution des trajets en voiture individuelle, en développant les offres de transport en commun desservant des destinations touristiques. Dans quatre régions pilotes, six lignes de transport public ont été ouvertes et deux lignes préexistantes ont été renforcées. L'objectif d'étendre l'offre de transport en commun dans d'autres régions a déjà été partiellement atteint.

" KlimaHaus/CasaClima "
Agence CasaClima, Bolsano/I
L'Agence CasaClima du Tyrol du Sud évalue et certifie des bâtiments par rapport à leurs besoins énergétiques. Par ailleurs, dans le cadre de formations continues sur la construction durable et économe en énergie, l'Agence transmet le savoir aux maîtres d'ouvrage et professionnels du bâtiment, et leur fournit des conseils pour mettre en œuvre une meilleure efficience énergétique. Le standard CasaClima ne cesse de gagner en importance, au fur et à mesure qu'il est repris dans d'autres régions italiennes.

" Plan de déplacements d'entreprise ", de STMicroelectronics Grenoble/F
Par une série de mesures clefs, cette entreprise française incite ses salariés à renoncer à leur voiture pour aller tra-
vailler. Les avantages instaurés comprennent la prise en charge d'une partie des abonnements aux transports en communs (transports urbains et chemins de fer régionaux), l'attribution de kits complets de sécurité pour cyclistes, la participation financière à l'achat d'un vélo électrique ou encore la réservation de places de parking pour le covoiturage.

" Ecologie du bâtiment et basse consommation énergétique pour les
Thermes de Snovik/Sl "
, Therme Snovik Kamnik/SI
La construction des thermes de Snovik, dans la région de Kamnik, s'est appuyée sur un savoir-faire techniques des plus modernes en matière de basse consommation énergétique et d'écologie du bâtiment. Les gestionnaires des thermes sont ainsi parvenus à diminuer les émissions de CO2 de 305 tonnes par an. La réalisation de ce centre thermal a contribué à relancer l'économie locale et à diffuser des informations sur le confort et les avantages de l'efficience énergétique. Les thermes sont une réalisation phare pour toute la Slovénie.

Des d'informations détaillées sur les projets primés et sur tous ceux ayant participé au concours sont disponibles sur : www.cipra.org/cc.alps/concours