Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Évolution du paysage de culture dans l’espace alpin

Les photos des siècles derniers, tels que ces clichés comparant la Jochstrasse à Bad Hindelang (1929 et 2001), montrent les transformations du paysage. © Gemeindearchiv Bad Hindelang

À travers différents projets, CIPRA Allemagne s’attache à sensibiliser les décideurs et la population à l’ampleur, aux causes et à la dimension écologique, culturelle et touristique de l’évolution paysagère. Dans cette optique, elle entend promouvoir le maintien et le développement d’un paysage culturel attractif et écologique.
Vers les années 1950/1960, le déclin de la société agricole a entraîné des mutations vertigineuses dans les Alpes : alors que les lieux périphériques difficiles à exploiter étaient abandonnés, dans plusieurs régions alpines, les vallées d'accès facile et bénéficiant d'une situation privilégiée ont été le théâtre d'une lutte acharnée pour conquérir les surfaces destinées à l'agriculture intensive, à l'expansion urbaine, aux transports et au tourisme. D'une part, ces mutations ont eu un énorme impact sur le paysage et, donc, sur le tourisme et l'identité de la population. D'autre part, elles ont influencé la biodiversité et les grandes fonctions écologiques du paysage, notamment la protection contre les risques naturels, la rétention des crues et le stockage du CO2.

Projet Interreg dans l'Allgäu et le Tirol
Dans le cadre d'un projet Interreg transfrontalier, CIPRA Allemagne a analysé l'évolution du paysage depuis le début du XIXe siècle dans le territoire alpin du district de l'Oberallgäu et dans la vallée voisine de Tannheim. Les résultats du projet, qui comprend cinq mémoires et les extraits d'une thèse de doctorat, ont été diffusés à travers diverses initiatives : plusieurs conférences, un livre, une exposition et un site Internet (www.landschaftswandel. com). Des ateliers communaux ont abordé le thème des stratégies d'action communales pour maîtriser l'évolution future du paysage. Pour prendre en compte l'importance de la diver sité des paysages culturels dans l'identité des habitants, le tourisme et la biodiversité, il importe de développer des instruments et des mesures encourageant l'évolution des paysages dans le sens des souhaits de la société, mais aussi de la stabilité et de la diversité des paysages écologiques. Ainsi, des études suisses ont montré que transformer les subventions axées sur les produits et les paiements directs globaux en paiements directs liés aux prestations destinées à l'agriculture de montagne permet de maintenir la spécificité de l'agriculture alpine (voir les articles des pages 11 et 12 de ce numéro ; Stöcklin et al. 2007). La gestion prévoyante des surfaces doit s'efforcer de contrecarrer l'expansion continue des établissements humains.
En coopération avec plusieurs communes bavaroises et tyroliennes, CIPRA Allemagne a entamé un projet transfrontalier d'entretien du paysage axé sur la pratique. Ce projet prévoit de développer et de mettre en oeuvre un concept visant à laisser inoccupées les surfaces d'une grande valeur paysagère écologique et esthétique, par exemple en les destinant au pastoralisme (ovins et caprins).

Exposition " Invasion végétale et urbaine "
Dans le cadre du projet Allgäu, le rapprochement de photographies paysagères anciennes avec des photographies actuelles s'est avéré très efficace pour favoriser la sensibilisation du public : en effet, ces clichés documentent de ma nière impressionnante l'évolution du paysage, tout en se passant de longues explications. Voilà pourquoi CIPRA Allemagne a décidé, en coopération avec le Club alpin allemand et Feneberg Lebensmittel (programme " Von hier "), d'organiser un concours photographique intitulé " Mutation du paysage dans les Alpes bavaroises ".
Cette initiative a permis de réunir une documentation impressionnante qui rend compte de l'évolution du paysage : plus de 170 paires de photographies peuvent être consultées sur Internet (www.landschaftswandel. de) grâce à une carte interactive. Les meilleures contributions seront illustrées dans une exposition qui se tiendra au Musée alpin du Club alpin allemand (Munich) du 18 avril au 22 juin.