Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Fuite vers le haut pour les espèces venues du froid

Le réchauffement global menace les habitats extrêmes comme les glaciers et les espèces animales qui y vivent. C'est ce qu'a rappelé le WWF en lançant le 30 mars son action Earth Hour afin d'alerter la population de la planète sur les dangers du réchauffement climatique.
Des millions de personnes ont ainsi accepté d'éteindre la lumière pendant une heure.
Dans les Alpes, le réchauffement contraint déjà de nombreux animaux à monter en altitude pour trouver du froid, de la neige et de la glace. Le lagopède des Alpes est par exemple considéré comme menacé - 5000 couples environ vivent encore en Italie. Le bouquetin, emblème de l'espace alpin, semble également souffrir du changement climatique. Des études menées dans le parc national du Gran Paradiso/I ont montré que leur population, qui s'élevait à 4000 individus en 1992, est tombée aujourd'hui à moins de 2'500. Une étude de l'Université de Pavie/I, coordonnée par le WWF, a également pu établir l'existence d'une fuite de la flore alpine vers le haut. Les plantes qui ne peuvent migrer à des altitudes plus élevées ou qui ne peuvent s'adapter assez rapidement, sont menacées de disparition.
Source et infos : www.wwf.it/client/ricerca (it)