Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Un tribunal italien inflige une condamnation pour les dégâts causés au glacier de la Marmolada

Marmolada Gletscher

La route non autorisée montait de 2 850 à 3 325 mètres. © ITZ

L'exploitant de remontées mécaniques "Marmolada-Tofane Funivie", qui avait construit une route sans autorisation sur le glacier italien de la Marmolada, devra répondre de ses actes. Début février, un tribunal a condamné les responsables à huit mois de réclusion.
L'exploitant de remontées mécaniques avait construit la route au cours de l'été 2005 afin de procéder à des travaux d'entretien. Or, si ces travaux étaient autorisés, la construction de la route ne l'était pas. Cette route atteignant huit mètres de largeur avait nécessité l'enlèvement de près de trois mètres de névé et de glace. L'organisation écologiste Mountain Wilderness (MW) avait porté plainte en août 2005, soulignant non seulement l'absence d'autorisation mais aussi le statut de protection du territoire concerné et la vulnérabilité de l'écosystème du glacier. Le glacier de la Marmolada est le seul grand glacier des Dolomites. Selon MW, cette condamnation exemplaire souligne que les montagnes ne sont pas la propriété des exploitants de remontées mécaniques, mais qu'elles constituent un patrimoine public.
Source : www.mountwild.it (it)