Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

UE : le protocole Transports de la Convention alpine n'est pas une priorité à ce jour

Vorsitz und ständiges Sekretariat der Alpenkonvention

Présidence et Secrétariat permanent de la Convention alpine : Regula Imhof, Laurent Stefanini et Marco Onida © CIPRA International

L'UE ne voit actuellement pas la nécessité de ratifier le protocole Transports de la Convention alpine.
La 36ème réunion du Comité permanent de la Conférence alpine a eu lieu du 22 au 24 octobre à Bolzano/I. Le Secrétaire général Marco Onida a déclaré qu'il s'était informé auprès de la Direction générale de l'énergie et des transports à Bruxelles des projets de ratification du protocole Transports de la Convention alpine par l'UE. L'UE a signé le protocole Transports en décembre 2006 mais elle ne l'a pas encore ratifié, ce qui serait nécessaire pour une entrée en vigueur du protocole sur son territoire. Bruxelles a répondu laconiquement qu'il n'était actuellement pas possible, "pour des raisons politiques", de mettre en route cette ratification car cela déclencherait trop de réactions mitigées de la part des Etats qui ne sont pas directement concernés par ce protocole.
Cette argumentation n'a pas vraiment convaincu les Etats alpins. Le processus politique engagé pour la signature du protocole a montré qu'on peut trouver les majorités nécessaires. La Slovénie et la France, les prochains Etats qui prendront la présidence de l'UE, ont été priées de s'investir pendant leur période de présidence pour la ratification du protocole Transports par l'UE.
La Convention alpine est en train d'élaborer un plan d'action concernant le changement climatique, assorti de mesures concrètes et d'un calendrier. Elle répond ce faisant à une requête de la Commission internationale pour la protection des Alpes CIPRA, qui a été admise en novembre 2006 par les ministres de l'environnement des Etats alpins, lors de la dernière conférence ministérielle d'Alpbach/A, et qui a débouché sur l'attribution d'un mandat au Comité permanent. La décision de mettre en œuvre ce plan d'action sera prise à la prochaine conférence ministérielle, début 2009 en France.
En outre, le secrétariat permanent a été chargé de conclure un Memorandum of Understanding avec l'association "Ville des Alpes de l'Année" afin de renforcer la collaboration actuelle.
Source : CIPRA International