Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Les collectivités de montagnes contre la nouvelle définition des montagnes

Un projet de loi du gouvernement italien sur des mesures pour la réduction des coûts administratifs est en train d'être discuté.
Il prévoit d'introduire une notion selon laquelle une commune pour pouvoir être considérée de montagne, doit avoir 80% de son territoire à une altitude supérieure à 600 mètres, ou encore 50% de son territoire au-dessus de 600 mètres mais avec un dénivelé d'au moins 600 mètres entre le point le plus bas et le point le plus haut de la commune. Avec l'application de ces paramètres, de nombreuses communes de montagne vont perdre leur caractérisation montagnarde et beaucoup de Communautés de montagne seront fortement redimensionnées. Contre l'initiative du gouvernement les représentants des Communes et des Communautés de montagne se sont réunis. L'UNCEM (l'organisation nationale qui représente les entités montagnardes) en particulier, qui rappelle le rôle déterminant des Communautés dans la gestion des écoles, des services de la santé, de la voirie, de la forêt et de la protection des sols, demande que soient adoptés des critères socio-économiques en plus de l'altitude et la déclivité.
Sources et Info: www.uncem.it
Mots-clés associés :