Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Niveau des eaux critique pour le Pô

Le plus grand fleuve italien, alimenté par une multitude de cours d'eau sur le versant sud des Alpes, court un risque d'assèchement. Le débit moyen du Pô a nettement diminué au cours des dernières années. Paradoxalement, le Pô pourrait être déjà à sec aujourd'hui : le niveau d'eau moyen est d'environ 1500 mètres cubes à l'embouchure - lors de sécheresses, il descend même à 180 mètres cubes - et le prélèvement autorisé s'élève à 1800 mètres cubes à la seconde.
Le peu d'enneigement de ces derniers hivers et le recul des glaciers ont réduit les réserves d'eau dans les régions de montagne. Outre ces éléments découlant du changement climatique, l'utilisation de l'eau pour l'énergie hydraulique, l'irrigation et l'industrie sont également responsables de l'assèchement du Pô. La pénétration d'eau de mer à l'intérieur des terres constitue un autre problème préoccupant. Selon les déclarations d'expert-e-s, l'eau de mer va saler le Pô sur près de 100 kilomètres au cours des prochaines décennies.
Source et infos : www.conferenzacambiamenticlimatici2007.it (it)