Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Voyager de façon écologique dans les Alpes hivernales - Dans les coulisses des domaines skiables alpins

Les Alpes sont un lieu de détente très apprécié, été comme hiver, mais aussi un espace particulièrement sensible sur le plan écologique. L'augmentation du trafic routier entraîne des nuisances considérables - par les gaz d'échappement, le bruit et l'utilisation du sol - ce qui se répercute négativement sur l'environnement et la qualité des vacances.

En Autriche, 30 % des émissions de CO2 provenaient déjà du secteur des transports en 2003, et ce pourcentage a tendance à augmenter. Aucune donnée précise n'est disponible sur le trafic lié aux activités de loisirs hivernales dans l'espace alpin. D'une manière générale, on peut retenir que plus de 50 % des kilomètres-voyageurs sont dus au trafic de loisirs - et cette tendance est à la hausse. Les week-ends, ce pourcentage est naturellement beaucoup plus élevé. A l'échelle européenne, 38 % du trafic international pour les vacances est imputé au trafic automobile, 42 % au trafic aérien, mais seulement 20 % au train et au bus.
Pour réduire les impacts négatifs des transports dans les Alpes, il faut mettre en œuvre des solutions en faveur d'un déplacement écologique sur place en créant des offres écologiques de mobilité couvrant la totalité des régions touristiques. Les prestataires dans le domaine des transports, comme les compagnies ferroviaires et les bus, doivent assurer une excellente qualité de service (le moins de transferts possible, confort élevé, service de bagages, compartiments de jeu pour les enfants, offre gastronomique qualitative...). Les organisateurs de voyages doivent mettre sur le marché des offres qui intègrent la mobilité douce et les destinations doivent garantir une mobilité douce régionale. Les conseils et l'information des voyageurs privilégiant la mobilité douce revêtent une importance particulière.
Ces exigences ne sont pas fondamentalement différentes selon les saisons. En hiver, il est peut-être même plus facile de motiver le/la touriste à renoncer à sa voiture : le déplacement en voiture sur des routes hivernales peut être pénible et, sur le lieu de vacances, il ou elle n'a généralement besoin que du bus navette pour les skieurs. En principe, cela concerne tant les vacanciers que les hôtes journaliers. On sait par expérience qu'il est plus facile d'assurer aux hôtes hivernaux une offre adéquate de mobilité sur place, qu'aux visiteurs estivaux. Ceux-ci ont besoin d'une offre plus différenciée pour leurs besoins en mobilité.
Pour proposer des solutions, trois ministères autrichiens (le Ministère de l'environnement (BMLFUW) ; celui des transports (BMVIT) et celui de l'économie (BMWA)) ont lancé plusieurs projets réussis : le projet modèle autrichien " Mobilité douce - tourisme sans voiture " et les projets de l'UE dans l'espace alpin : Alps Mobility, Alps Mobility II - Alpine Pearls, Alpine Awareness et MOBILALP.

Werfenweng/A:
En coopération avec la commune de Werfenweng, les Chemins de fer autrichiens ÖBB ont développé le " billet perles des Alpes ". Cette carte permet aux hôtes d'utiliser pendant sept jours sans restriction tout le réseau des ÖBB ainsi que l'ensemble des bus postaux au départ de toutes les localités autrichiennes. Le trajet avec le bus navette de Werfenweng depuis Bischofshofen est inclus. La mobilité à Werfenweng est assurée par des bus roulant au gaz pour les skieurs, le taxi collectif sur appel " Elois ", des calèches et une voiture hybride. Du matériel de ski de fond gratuit, des offres de randonnée et de nombreuses autres prestations avantageuses sont également proposées.

Neukirchen/A:
A partir de cet hiver, le train Schnee-Express relie 15 villes allemandes à la commune de Neukirchen am Großvenediger (à partir de EUR 38,- par voyage). Un service de navette amène les hôtes à leur logement depuis les gares de Wörgl, Kitzbühel, Zell am See et Mittersill.

Steiermark/A:
Dans la " région Xeismobil " en Styrie, les régions d'Eisenerzer Ramsau et de Hall-Admont, connues pour leurs pistes de fond, offrent une arrivée confortable avec les transports publics (trains, bus et bus sur appel) à un tarif de groupe favorable avec des arrêts aux départs des pistes.