Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

« Economie verte » - Accompagnement de la Communauté de communes du Diois

Financé par le Ministère allemand de l’Environnement, de la Protection de la nature et de la Sécurité nucléaire (Umweltbundesamt), le projet alpin« Développement sectoriel de l'économie verte dans la région alpine » permet à des territoires d’avancer sur une/des thématiques retenues et les aide à se structurer.

Ce projet s'inscrit dans la continuité des travaux lancés dans le cadre de la Présidence allemande de la Convention alpine en 2015-2016 et du sixième Rapport sur l’état des Alpes consacré à l’Économie verte dans la région alpine. L'économie verte y est définie comme « une économie bas carbone, efficace en ressources et socialement inclusive, qui préserve l’écosystème alpin tout en bénéficiant du capital naturel existant ».

4 territoires pilotes ont été sélectionnés pour participer à ce projet :

Communauté des communes du Diois (FR)

Energieregion Goms (CH)

Soča valley (Sl)

Euregio Zugspitze Wetterstein Karwendel (DE / AT)

La thématique abordée plus spécifiquement par le territoire du Diois est celle du tourisme. L’association CIPRA France (Commission internationale pour la protection des Alpes) a été chargée d’animer la démarche et d’accompagner le Diois dans ce projet.

Ce projet s'est décliné en plusieurs étapes :

  • Entretiens individuels auprès d’acteurs du tourisme sur la question de l’économie verte dans le Diois,

  • 4 ateliers de travail (webinaires) avec les acteurs pour faire ressortir des pistes d’actions, d’évolution, pour alimenter la politique touristique du territoire,

  • Un projet tutoré par 3 étudiantes du master 2 Gestion Durable des Territoires de Montagne de Gap,

  • Un workshop international réunissant les 4 territoires pilotes se déroulera le 23 juin 2021 et permettra des échanges de points de vue et des retours d’expériences.

Zoom sur les wébinaires :

1. Quel tourisme souhaité et souhaitable pour le Diois ?

Webinaire, le 24 novembre 2020 / 15h - 17h

Public : élus, professionnels et techniciens du territoire du Diois

Séance introductive de présentation du projet et de réflexion autour des formes de tourisme souhaitées pour le territoire du Diois et les enjeux à relever pour y parvenir.

Les formes de tourisme souhaitées seraient celles permettant la rencontre avec la nature, les habitants et la culture d'un territoire, dans une approche pédagogique et contemplative. Il s'agirait d'aller vers un modèle touristique « en mosaïque », offrant une multitude de produits touristiques de petite taille, considérant les habitants, leurs savoirs et savoirs faire comme autant de ressources à valoriser.

Parmi les enjeux à relever, celui de l'adaptation au changement climatique et notamment le tarissement des cours d'eau en été, dont l'impact sur la biodiversité est aggravé par la surfréquentation. La disponibilité d'une offre de mobilités douces pour se déplacer au sein du territoire, la gestion des loisirs motorisés, du camping sauvage ou encore des conflits d'usages doivent être pris en compte.

Une coordination des acteurs en termes de communication ainsi que l'accompagnement des communes dans la mise en œuvre de la politique touristique semblent également primordiale.

Mais cette transition vers un tourisme durable questionne le modèle économique, nécessite temps et investissements, au risque de freiner le développement économique.

Consulter le compte-rendu.

2. La mobilité durable : Potentiels en matière de développement touristique

Webinaire, le 2 février 2021 / 14h - 16h

29 participants environ, élus, professionnels et techniciens du Diois et d'ailleurs

Témoignage de la Communauté de communes Provence Alpes Verdon sur le « Train des Pignes » : un outil de mobilités, tant quotidiennes que touristiques ; suivi d'ateliers de travail.

Un large panel de mobilités douces....

Le vélo - à assistance électrique notamment - le covoiturage et l'auto-stop, le train, les bus et navettes, les transports à la demande ou encore les ânes et chevaux sont cités comme moyens de déplacements existants ou à développer pour favoriser les mobilités douces au sein d'un territoire.

qui nécessitent une coordination à l'échelle du territoire.

Mais ce large panel de possibilités doit d'être rendu visible, disponible et facilement accessible. Un travail avec les hébergeurs et prestataires apparaît également comme indispensable pour proposer une offre globale et sécuriser ces mobilités douces.

Consulter le compte-rendu.

3. Tourisme respectueux et sur fréquentation

Webinaire, le 16 mars 2021 / 14h - 16h

38 participants environ, élus, professionnels et techniciens du Diois et d'ailleurs

A partir d'un cas concret, imaginer les solutions à mettre en œuvre pour limiter la surfréquentation ou ses impacts négatifs.

Quelques leviers d'action identifiés :

  • Agir sur les comportements

    • « prendre les touristes au berceau » : ateliers de sensibilisation avec les enfants

    • communication engageante

    • présence d'ambassadeurs pour informer et sensibiliser in situ

  • Communiquer

    • démarkéting : éviter de communiquer ou le faire de manière volontairement négative

    • développer des applications permettant aux visiteurs de connaître la fréquentation d'un site en temps réels

    • promouvoir les accès en mobilités douces

    • promouvoir des sites alternatifs

  • Aménager

    • gestion des déchets et sanitaires

    • parkings

  • Règlementer
    • verbaliser les comportements non respectueux

    • mettre en place des restrictions d'accès par exemple.

Consulter le compte-rendu.

4. Offre touristique "nature" et agritourisme - un potentiel pour le territoire ?

Webinaire, le 25 mars 2021 / 10h – 12h

18 participants environ, élus, professionnels et techniciens du Diois et d'ailleurs

Présentation d'un exemple, la « route du fromage » en Autriche, suivi d'ateliers de travail sur les freins et leviers au développement d'une offre nature et agritouristique.

Agritourisme : importance à s'inscrire dans une démarche collective, incluant notamment les hébergeurs, et porteuse d'un sens partagé pour les acteurs engagés. Travail d'animation central pour impulser et faire vivre les projets. Penser à valoriser le processus de fabrication et non seulement le produit fini.

Tourisme nature : favoriser l'implication et la formation des habitants, qui peuvent devenir ambassadeurs de leur territoire auprès des touristes, s'inscrire dans une démarche systémique pour penser une offre touristique permettant des retombées pour l'ensemble des acteurs, diversifier l'offre au-delà de la saison estivale.

Consulter le compte-rendu.

Mots-clés associés :