Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Point de vue : Préserver les trésors des Alpes

Katharina Conradin est directrice de Mountain Wilderness Suisse © Heinz Hess

De la France à la Slovénie, des dizaines de projets d’aménagement attendent dans les tiroirs des investisseurs. Raison de plus pour défendre les espaces protégés existants, clame Katharina Conradin, membre du Bureau de CIPRA International et directrice de Mountain Wilderness Suisse.

En Autriche, les deux domaines skiables d’Axamer Lizum et de Schlick doivent être rejoints par une liaison qui traversera la zone de tranquillité officielle du Kalkkögel. En Bavière, les tractopelles sont déjà en action sur le Sudelfeld pour construire une immense retenue collinaire destinée à l’enneigement du domaine skiable situé en contrebas, au beau milieu d’un paysage protégé, et avec la bénédiction des pouvoirs publics. En Suisse, la liaison entre les domaines skiables d’Andermatt et de Sedrun vient d’être autorisée, avec sept nouvelles remontées et huit autres remplacées. Le motif est toujours le même : la maximisation des profits. Les pertes en termes de capital naturel ne sont pas prises en compte.

Protection et exploitation peuvent aller de pair. Certaines destinations de l’Arc alpin ont déjà renoncé volontairement au tourisme d’hiver intensif et s’en portent bien. Les innovations dans le domaine de la construction en bois valorisent cette ressource abondante, et montrent que l’esthétique et la gestion raisonnée des ressources sont complémentaires. La commercialisation de produits de qualité fabriqués localement dans les régions de montagne permet de délester les axes de transport, favorise le maintien de la culture locale et préserve les paysages.

Ces exemples de bonnes pratiques ne signifient toutefois pas que la protection n’a plus de raison d’être. Priorité doit être donnée aux modes d’exploitation soutenables. Des instruments de pilotage sont nécessaires, également sous la forme d’espaces protégés. Nous ne pourrons exploiter à long terme les ressources naturelles que si nous savons les protéger. Les espaces protégés sont les trésors des Alpes. Il serait fatal de les sacrifier à une soif de profit à court-terme.

Katharina Conradin,
directrice de Mountain Wilderness Suisse

Mots-clés associés : ,
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter