Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

La forêt slovène en péril

Une forêt d’épicéas ravagée par le bostryche. © TCM1003/flickr

Les forêts slovènes sont frappées par la plus grande invasion de bostryche depuis des années. Des experts parlent d’un désastre écologique et financier pour plus de la moitié du patrimoine forestier dans l’ensemble du pays.

La multiplication extrêmement rapide du bostryche en Slovénie s’explique par une combinaison de plusieurs facteurs. En janvier 2014, une tempête hivernale exceptionnelle assortie à une pluie givrante a endommagé de nombreux arbres. Les bostryches s’attaquent de préférence aux arbres affaiblis ou morts. Les arbres actuellement les plus touchés sont les épicéas, qui sont exploités dans des forêts en monoculture. Le milieu forestier présente ainsi une moindre résistance aux attaques du coléoptère. Le bois sur pied bostryché devrait être enlevé rapidement avant l’éclosion de la génération suivante. Par manque de temps et de main d’œuvre, la Slovénie n’a pas pu réagir assez rapidement au cours des deux dernières années. Cette année encore, on a coupé cinq à six fois plus d’arbres contaminés que dans une année normale. Cela n’a pas suffi pour contenir le fléau. Les terrains inaccessibles sont cartographiés en Slovénie en partie par des drones ; c’est un travail qui demande malgré tout beaucoup de temps et de main-d’œuvre, la moitié du territoire slovène étant recouverte de forêts.

Le changement climatique joue aussi un rôle dans la propagation du bostryche. Les coléoptères s’acclimatent désormais à des altitudes de 1000 mètres et plus. Ils peuvent pondre plus souvent, survivent mieux aux températures hivernales plus clémentes et peuvent ainsi attaquer de nouveaux arbres dès le printemps. Après des événements météorologiques extrêmes tels que les tempêtes ou les périodes de sécheresse, les risques d’épidémie sont très élevés.

Le Ministère slovène de l’agriculture, de la forêt et de l’alimentation et l’Institut forestier slovène ont mis en place des groupes d’experts chargés d’étudier le problème. Un premier pas a été fait avec l’adaptation d’une loi destinée à accélérer les procédures d’autorisation de coupe dans les forêts atteintes.

 

Sources et informations 
www.stmelf.bayern.de/wald/waldschutz/borkenkaefer/ (de), www.rtvslo.si/okolje/novice/zaradi-napada-podlubnikov-bo-tudi-letos-posekanih-dva-milijona-kubicnih-metrov-lesa/399898 (sl), www.rtvslo.si/okolje/novice/gozdarji-govorimo-o-stoletnem-napadu-podlubnikov/400036 (sl), www.zgs.si/fileadmin/zgs/main/img/PDF/LETNA_POROCILA/2015_Porocilo_o_gozdovih.pdf (sl)

Mots-clés associés : , , ,
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter