Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Protocole «Eau» reporté

Le "Comité permanent de la Conférence alpine" n'a pas décidé définitivement de doter la Convention alpine d'un protocole "Eau". Après 12 ans de Convention alpine, celle-ci ne dispose toujours pas d'un protocole d'application sur ce thème.
Durant l'été 2003, la CIPRA a élaboré elle-même, au terme d'intenses travaux préparatoires menés en collaboration avec ses organisations membres, une proposition de protocole "Eau" de la Convention alpine. Il s'agit d'un texte exhaustif, disponible dans les quatre langues de la Convention alpine, qui répertorie les thèmes les plus urgents qui devraient être traités par la Convention alpine. Parmi les points à aborder : l'approvisionnement en suffisance de la population en eau potable de haute qualité, la protection de l'eau potable contre la pollution, la préservation et l'amélioration des espaces de vie aquatiques, mais aussi des thèmes spécifiquement alpins tels que la protection des glaciers et la problématique de l'enneigement artificiel en périodes de pénurie d'eau. Lors de cette réunion, plusieurs parties contractantes se sont montrées fondamentalement opposées à un nouveau protocole. D'autres encore doutaient qu'un protocole "Eau" apporte un plus par rapport aux textes juridiques existants, comme la Directive cadre sur l'eau de l'UE. Cette question sera à nouveau débattue lors de la prochaine réunion du Comité permanent de la Conférence alpine, qui aura lieu du 25 au 27 février 2004 à Innsbruck. La CIPRA y rappellera une fois de plus la nécessité de disposer de règlements spécifiques aux Alpes et elle y plaidera la cause d'un protocole "Eau". La proposition de protocole de la CIPRA figure sur son site Internet, www.cipra.org à la rubrique "Convention alpine, positions de la CIPRA".
Source : CIPRA-Info 70 www.cipra.org/fr/alpmedia/publications/698
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter