Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Tourisme et société alpine

(c) Lois Hechenblaikner

Quels sont les impacts du tourisme sur la société?

Le tourisme influence la société alpine de façon positive et négative. Les aspects économiques et sociaux sont intimement liés. Une évaluation n’est possible, qu’en adoptant une vue d’ensemble.

L’influence positive du tourisme sur la société est multiple. Le développement économique génère un état de prospérité, dont toute une région peut profiter, dans l’idéal des cas. Résidents permanents et visiteurs bénéficient d’infrastructures bien développées. Les emplois saisonniers offrent un revenu complémentaire à de nombreux agriculteurs, ce qui leur permet de garder leur exploitation et de contribuer au maintien des paysages naturels et culturels.

Le revers de la médaille est tout aussi varié. Le développement économique ne profite qu’à certaines personnes s’il n’est pas conçu et mis en œuvre avec une vision globale. La collectivité paye l’addition. Les infrastructures, dimensionnées pour un volume important de touristes, dépassent largement les besoins de la population locale, mais c’est celle-ci qui doit en financer la réalisation et l’entretien. Les prix de location et d’achat foncier grimpent à des niveaux inabordables pour la population locale. Les propriétaires de résidences secondaires ne sont habituellement présents que quelques semaines par an et contribuent peu à la vie locale. A contrario, leur envie de s’impliquer semble parfois tomber dans l’oreille d’un sourd.

Les effets contradictoires du tourisme sont décuplés dans les destinations qui dépendent entièrement du tourisme. Chaque voisin, chaque région voisine devient un ou une concurrente. La solidarité au sein de la société s’amenuise. La structure sociale se complexifie : il y a les touristes, les travailleurs saisonniers, les nouveaux résidents, les résidents historiques et les propriétaires de résidences secondaires. Cet échange peut-être enrichissant ; de nouvelles formes d’amitiés, de traditions et de fêtes émergent. Mais si les touristes arrivent en masse, cet échange interculturel devient plus difficile. La confrontation avec l’autre peut engendrer la peur de perdre sa propre identité. Un travail approfondi sur ces questions et l’intérêt que les touristes portent aux cultures locales contribuent au maintien des coutumes, des traditions et du patrimoine architectural.