Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Soča (SI)

Quand la population se mobilise pour sauver les torrents de montagne

Le potentiel hydroélectrique des rivières slovènes est aujourd’hui exploité à 30 %. Une multitude de nouveaux projets d’installations hydroélectriques menace les rivières alpines Soča, Sava, Idrijca et Radovna. Or, depuis les années 1960, ce genre de projets se heurte à une résistance croissante de la population.

Le premier grand projet de production d’électricité sur le cours supérieur de la Soča a vu le jour peu avant 1960. Les discussions ont pris cette fois un tour différent : un large débat public a permis de mettre pour la première fois en balance la valeur naturelle et culturelle du site et les intérêts de la production d’hydroélectricité.

Le projet a été rejeté. L’argumentaire élaboré à l’époque a été repris dans de nombreuses autres discussions sur la responsabilité de l’État et de la population dans les changements qui affectent les Alpes. Dans les années qui ont suivi, d’autres projets ont été rejetés, et une grande partie de la Soča a été classée site protégé. Aujourd’hui, le mouvement contre l’aménagement des cours d’eau en Slovénie s’est diversifié. L’initiative « Balkan Rivers Defence » lancée en Slovénie mobilise par exemple des kayakistes qui luttent avec passion contre la construction des 2 700 barrages et centrales électriques projetés dans les Balkans.

Schutzgebiete in Slowenien mit besonderer Berücksichtigung des Alpenraums (de), balkanriverdefence.org (en)

Carte interactive