Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Communiqués

Énergie et nature dans les Alpes : un acte d’équilibre

Les Alpes disposent d’un potentiel important en matière de production d’énergie renouvelable. Cela engendre une pression de plus en plus forte sur la nature. Les partenaires du projet international recharge.green proposent des solutions pour parvenir à un équilibre. Ils présentent leurs résultats les 20 et 21 mai 2015 à Sonthofen/D dans le cadre de la conférence finale du projet.

La production d’énergie à partir de l’eau, de la biomasse, du vent ou du soleil est bonne pour le climat. Pourtant, l’exploitation des énergies renouvelables peut avoir aussi des impacts négatifs sur les services rendus par la nature, par exemple la fourniture d’eau potable propre. Le projet recharge.green contribue à exploiter les paysages de façon durable, en conservant des écosystèmes en bon état capables de fournir des services aux populations, tout en optimisant la production d’énergie.

Les experts de recharge.green ont évalué les potentiels des énergies renouvelables tirées du soleil, de l’eau, de la biomasse forestière et du vent dans les pays alpins. Ils ont développé des scénarios pour identifier les conflits éventuels avec la protection de la nature et de l’environnement et d’autres services écosystémiques. Ils ont également développé un système d’aide à la décision à l’attention des responsables politiques et des producteurs d’énergie. Les modélisations montrent par exemple qu’on pourrait produire 10 % d’énergie hydraulique en plus de façon économiquement et écologiquement durable. « Les résultats fournis par notre système d’aide à la décision ne sont qu’une base de discussion. Les décisions ne sont équilibrées que lorsqu’on a écouté tous les acteurs et atteint le meilleur consensus possible », précise Chris Walzer de l’Université vétérinaire de Vienne.

Exploiter l’hydroélectricité en protégeant les poissons

Afin de garantir l’application et l’optimisation des résultats du projet, sur la base d’expériences concrètes, les partenaires de recharge.green ont testé les instruments et les modèles dans des territoires pilotes, et vérifié leur transférabilité à d’autres régions alpines. Ces territoires ont diffusé les résultats auprès des acteurs locaux ou régionaux et du public. Les partenaires bavarois du projet ont par exemple étudié l’utilisation de l’énergie hydraulique sur la rivière Iller. Ils ont développé des mesures pour améliorer le potentiel ichtyo-écologique du cours d’eau, comme l’explique Gerhard Haimerl de la société des producteurs bavarois d’électricité.

Écho international pour les résultats du projet

Les partenaires du projet présentent leurs résultats au public les 20 et 21 mai 2015 à Sonthofen/D, dans le cadre de la conférence finale intitulée « Énergie et nature dans les Alpes : un acte d’équilibre ». La centaine de participants venus de tous les pays alpins pourront assister à la démonstration du système d’aide à la décision développé par le projet recharge.green. Des représentants des territoires pilotes présenteront leurs expériences en matière de processus de résolution des conflits d’objectifs qui surgissent entre l’exploitation de l’énergie et la protection de la nature et des paysages. Le programme est enrichi par des interventions de personnalités externes, comme l’experte suisse Astrid Björnsen Gurung ou Georg Bayerle, spécialiste de la montagne et de l’environnement à la radio bavaroise.

Contact :

Chris Walzer, coordinateur recharge.green
Institut de recherche en écologie de la faune sauvage de l’université vétérinaire de Vienne
chris.walzer@fiwi.at, +43 1 489091 5180, + 43 664 105 49 67

Aurelia Ullrich-Schneider, chargée de communication recharge.green
CIPRA International, Schaan, Liechtenstein
aurelia.ullrich@cipra.org
+423 237 53 08, +43 699 113 377 24

> télécharger le PDF

Archive

Vous trouvez les communiqués de presse de 2009 et plus tôt dans l’archive.