Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Communiqués

Dans la Vanoise, une prise d’otage récompensée !

Dans le département de la Savoie, des éleveurs ont pris en otage des représentants du Parc de la Vanoise. Les agriculteurs qui réclamaient l’abatage de cinq loups ont obtenu gain de cause. CIPRA France condamne fermement ces méthodes.

Tandis qu’à Paris les agriculteurs manifestaient dans le calme ce jeudi 3 septembre 2015, à Bramans, dans le département de la Savoie, c’est par la force que les éleveurs se faisaient entendre. Pendant toute une nuit, une cinquantaine d’éleveurs ovins ont pris en otage trois représentants du Parc national de la Vanoise, dont son Président et son Directeur.

Ils revendiquaient auprès du gouvernement français l’autorisation de tirs de défense lors d’une attaque sur un troupeau ainsi qu’une autorisation de prélèvement supplémentaire pour cinq individus dans le département de la Savoie d’ici la fin de l’année et ceci également dans le cœur du Parc. Quelques heures plus tard, le Préfet de la Savoie, Eric Jalon, annonçait qu’il autorisera l’abattage de six loups dans le département d’ici le 31 septembre 2015.

CIPRA France s’indigne de tels agissements. Face à une prise d’otage inacceptable des représentants du Parc de la Vanoise, l’Etat répond par des mesures court-termistes et par la faiblesse. Le loup n’est dans les Alpes qu’un révélateur des difficultés que connaît la filière agricole dans l’ensemble de la France notamment celle de l’élevage. Il n’en n’est pas l’initiateur. Les mesures de court-terme, en réaction à l’actualité, ne sauront répondre à ces enjeux. C’est bien le modèle agricole qui est malade et doit être repensé pour faciliter la cohabitation des hommes et de la nature.

Contact :

Alain Boulogne, Président de CIPRA France, T : +33 6 87 71 90 56

Marc-Jerôme Hassid, Directeur de CIPRA France, T : +33 6 07 15 15 39

Mots-clés associés : , ,
Archive

Vous trouvez les communiqués de presse de 2009 et plus tôt dans l’archive.